A LA UNEMonde

Quand l’acte contredit la vertueuse parole, et quand Sanchez se ment à lui-même

Ci-dessous une capsule, mettant en porte à faux le discours de Sanchez en faveur de la démocratie, avec le geste paradoxal et calamiteux, dont il a fait montre en accueillant le séparatiste Ghali à l’insu du Maroc.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page