Réforme des retraites : Les grèves dans les transports se poursuivent pour le 16è jour

SNCF

Les grèves dans les transports continuent pour le 16ème jour, à la veille des vacances scolaires, dans certaines régions, en France. Jusqu’à présent, la moitié des TGV et un Transilien sur quatre “en moyenne” sont en circulation. Pour sa part, le Premier ministre Français appelle à « la responsabilité de chacun pour permettre très vite aux millions de Français qui le souhaitent de rejoindre leurs familles en cette fin d’année ».

Le trafic des trains et métros commence à s’améliorer relativement, dans certaines régions, en France, avec la moitié des trains à grande vitesse et un train de banlieue sur quatre “en moyenne” en circulation, d’après la RATP (régie des transports parisiens). Toutefois, il est à noter que 59% des trains à grande vitesse et de moyenne distance programmés les 23 et 24 décembre sont supprimés.

Jusqu’à présent, les syndicats ne sont pas unanimes pour une trêve complète durant les vacances scolaires. De son côté, le 2e syndicat de la SNCF, l’Unsa ferroviaire, a invité jeudi à “une pause pour les vacances scolaires”, tandis que, les syndicats CGT-Cheminots et SUD-Rail, 1ère et 3e fédérations syndicales de la Compagnie, ont décidé de continuer le mouvement.
Quelques 400 syndicalistes de la CGT ont par ailleurs tenté de perturber le fonctionnement du marché de Rungis dans la nuit mais la police les a empêchés d’entrer.

Cette situation commence déjà à se retentir sur certains secteurs d’activités, notamment le commerce parisien avec des baisses de chiffre d’affaire de 25% à 30% la semaine dernière, selon la fédération du commerce spécialisé.

→ Lire aussi : France: 12ème jour de grève contre la réforme des retraites, les transports toujours perturbés


Pour sa part, le Premier ministre français Edouard Philippe a appelé à « la responsabilité de chacun pour permettre très vite aux millions de Français qui le souhaitent de rejoindre leurs familles en cette fin d’année ».

Dans le même registre, le PM a relevé, hier soir, des « avancées concrètes », et a promis de « nouvelles réunions dans les premiers jours de janvier sur le projet », qui doit être présenté en Conseil des ministres le 22 janvier.

Rappelons que le projet de réforme du régime des retraites dont les contours ont été présentés la dernière semaine par Edouard Philippe, n’a pas convaincu les syndicats qui ont appelé à une grande manifestation mardi dernier. Cette réforme repose essentiellement sur la création d’un système universel de retraite par points, – en remplacement des 42 régimes existants actuellement-, qui vise l’uniformisation des règles de calcul des pensions, et partant la suppression des régimes spéciaux.
Si la réforme ne touchera pas à l’âge légal de départ à la retraite, aujourd’hui fixé à 62 ans, elle compte en revanche instaurer un âge pivot à la retraite fixé à 64 ans pour toucher une retraite à taux plein. Un point qui suscite la colère des syndicats aux côtés de la suppression des régimes spéciaux.