Les relations entre les Etats-Unis et le Maroc resteront fortes indépendamment des résultats des présidentielles américaines

Les relations entre les Etats-Unis et le Maroc resteront fortes indépendamment des résultats des présidentielles américaines, a indiqué, mardi soir à Rabat, l’ambassadeur des Etats-Unis au Maroc, Dwight L. Bush.

Les relations entre les Etats-Unis et le Maroc resteront “fortes comme elles l’ont toujours été”, indépendamment des résultats de ces présidentielles, a souligné M. Bush dans une allocution prononcée à l’occasion d’une veillée électorale organisée à l’enceinte de l’ambassade américaine à Rabat.

Cette veillée a réuni des personnalités éminentes de différents horizons, des représentants du corps diplomatique accrédité au Maroc et un parterre de diplomates américains pour suivre le déroulement du scrutin qui permettra d’élire le 45ème Président de la première puissance mondiale parmi l’un des deux candidats en lice pour occuper le bureau ovale, à savoir la démocrate, Hillary Clinton, et son rival républicain, Donald Trump.

“Il s’agit d’une nuit importante pour le peuple américain qui marquera à jamais l’histoire du pays”, a fait savoir M. Bush, notant que la célébration de cette veillée qui commémore le recouvrement par les Etats-Unis de son indépendance, est une occasion de se remémorer les valeurs américaines, discuter de l’avenir du pays et consacrer les valeurs de la constitution américaine, qui reposent notamment sur le concept de “une personne, une voix” et sur la liberté d’expression.


“Nous avons tous confiance en la constitution américaine et en la puissance et la stabilité de nos institutions”, a-t-il relevé, exprimant sa conviction que les américains mèneront des élections “appropriées”, que leurs “voix seront entendues” et leurs choix “respectés”.

S’exprimant à la même occasion, la ministre conseillère auprès de l’Ambassade des Etats Unis à Rabat, Stephanie A. Miley, a relevé que cette rencontre célèbre la démocratie américaine qui, bien qu’étant un parcours semé d’embûches, “a fini par se concrétiser”.

“Au fil de deux cents cinquante ans, nous avons mené plusieurs combats pour défendre les valeurs de l’égalité, dont une guerre civile qui a failli détruire notre patrie, mais de laquelle nous sommes sortis plus forts qu’avant”, s’est-elle félicitée.

La diplomate américaine a poursuivi que “quelque soit le résultat des élections, les relations entre le Maroc et les Etats-Unis resteront ‘fortes et privilégiées'”, étant donné que les deux pays “partagent les mêmes valeurs, des intérêts communs et entretiennent des liens historiques très profonds qui ne cesseront de se développer au fil des jours”.


A l’issue d’une campagne serrée, entre la démocrate de 69 ans qui espère devenir la première femme présidente de l’histoire des Etats-Unis face au républicain de 70 ans, qui souhaite créer la surprise d’un “Brexit puissance trois”, 225 millions d’Américains étaient appelés à voter ce mardi.

Pour l’emporter, les candidats doivent s’adjuger 270 grands électeurs, chaque Etat en possède un nombre en fonction de sa population. Si certains sont toujours remportés par le même camp, d’autres sont plus indécis et s’avèrent décisifs pour gagner l’élection, comme la Caroline du Nord ou le Nevada.