ban600

Le “renforcement de la participation des personnes en situation de handicap dans le processus électoral” au centre d’une session de formation

Le “renforcement de la participation des personnes en situation de handicap dans le processus électoral” au centre d’une session de formation

Une session de formation des formateurs sera organisée, du 19 au 22 septembre à Rabat, dans le domaine du "renforcement de la participation des personnes en situation de handicap dans le processus électoral", à l'initiative du Conseil national des droits de l'Homme (CNDH) au siège de l'Institut national de formation aux droits de l’Homme (INFDH).

Cette session, qui profitera à 60 formateurs et formatrices, issus d'associations, se veut une occasion pour mettre la lumière sur les droits des personnes en situation de handicap dans le cadre des échéances électorales et consolider les compétences de la société civile et des institutions concernées dans le domaine du renforcement de leur participation politique.

Au programme de cette session de formation figurent la présentation d'un guide, mis en place par la Fondation internationale (IFES) pour les systèmes électoraux, axé sur l'adhésion des personnes handicapées aux élections et aux processus politiques.

Dans une allocution de circonstance, le directeur de l’INFDH, Younes Ajeray, a souligné l’importance de la tenue de cette session, la première du genre au Maroc, notant que cette formation se veut pratique et de sensibilisation au profit des personnes souffrant d’un handicap, notamment les sourds.

Selon lui, cette opération vise l’insertion des personnes en situation de handicap dans la vie politique publique via la formation de formateurs en leur qualité d’intermédiaires auprès des présidents des bureaux de vote lors des élections d'octobre prochain.

Pour sa part, le président de programmes pour la région MENA à la Fondation internationale pour les systèmes électoraux, Samir Achihabi, a fait part de la volonté de son organisation à contribuer à faire sortir les personnes handicapées de la marginalisation, à promouvoir l’accessibilité de ces personnes et à la mise en œuvre de l’article 29 relatif aux droits des personnes en situation de handicap ainsi que le pacte international relatif aux droits civils et politiques.

Il a dans ce sens mis en avant certaines mesures à même d’encourager la participation politique des handicapés, notamment la mise à leur disposition d’assistants ou encore de bulletins de vote agrandis ou en braille.

Le CNDH avait, auparavant, organisé en partenariat avec l'IFES, du 6 au 8 septembre à Rabat, une session de formation nationale autour du lexique des termes électoraux en langue des signes au bénéfice du tissu associatif œuvrant pour les personnes sourdes, portant sur le cadre juridique du processus électoral et des normes nationales et internationales, la campagne électorale, le jour du scrutin et sur d'autres concepts liés aux élections.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :