A LA UNEMaroc

Résolution du PE : La Chambre des conseillers salue les positions soutenant le Maroc

Le bureau de la Chambre des Conseillers a salué, lundi, les différentes positions soutenant le Maroc suite à l’adoption par le Parlement européen (PE) d’une résolution contraire à l’esprit et à la philosophie du partenariat stratégique unissant le Royaume et l’Union européenne (UE).

Le Bureau de la Chambre des conseillers salue les différentes positions soutenant le Royaume du Maroc, exprimées par des coalitions régionales et des Unions parlementaires continentales et régionales, ainsi que par des Parlements amis et frères, a indiqué le Bureau dans un communiqué à l’issue d’une réunion tenue par visioconférence sous la présidence du président de la Chambre, Hakim Benchamach.

Le Bureau s’est félicité, dans ce cadre, des positions du Parlement arabe, des Union parlementaires arabe et panafricaine, de la Ligue des Etats arabes, des Secrétariats généraux de l’Organisation de la coopération islamique et du Conseil de Coopération du Golfe, du Conseil bahreïni de la Choura et de la Chambre des représentants du Yémen, outre les communiqués de solidarité émis par le président du groupe d’amitié France-Maroc au Sénat ainsi que par des membres du PE, selon la même source.

Par ailleurs, le Bureau de la Chambre des conseillers a décidé de prendre part aux travaux de la prochaine session du Parlement arabe, prévue du 22 au 28 juin au Caire, poursuit le communiqué, notant que l’Institution législative arabe tiendra le 26 juin, dans le cadre de sa solidarité avec le Maroc, une séance urgente consacrée à l’examen de la résolution du PE.

→ Lire aussi : Résolution du Parlement européen : Une victoire à la Pyrrhus

Le Bureau a également appelé les conseillers, membres du Parlement marocain au sein de la Commission Parlementaire Mixte Maroc-Union européenne (CPM Maroc-UE), à entamer des contacts avec les membres de la Commission des affaires étrangères relevant du Parlement européen, afin d’expliquer et de présenter les véritables raisons de la crise provoquée par l’Espagne et ce, dans le cadre de la poursuite de la défendre des intérêts suprêmes et des causes justes du Royaume.

Par ailleurs, s’agissant du contrôle de l’action gouvernementale, le Bureau a approuvé l’ordre du jour de la séance des questions orales prévue mardi, a précisé le communiqué.

Sur le plan de la législation, il a été décidé de tenir, aussitôt après la séance des questions orales, une séance plénière consacrée à l’examen et au vote de projets de textes législatifs qui sont prêts, ajoute la même source, notant qu’il a été décidé de soumettre aux Commissions permanentes six textes législatifs provenant de la première Chambre pour examen dans les plus brefs délais.

Le Bureau a également pris connaissance du dépôt par la Commission de l’enseignement et des affaires culturelle et sociale du rapport sur sa mission exploratoire temporaire au sujet de la situation sanitaire dans la région de Fès-Meknès, menée du 10 au 15 novembre puis du 6 au 12 décembre 2020, indique le communiqué, ajoutant que ledit rapport sera examiné lors d’une séance plénière, après avoir respecté toutes les dispositions stipulées dans l’article 130 du règlement intérieur de la Chambre.

Le Bureau a enfin donné son accord de principe pour l’organisation par la Commission des secteurs productifs d’une mission exploratoire temporaire sur un ensemble d’établissements de formation hôtelière et touristique, conclut le communiqué.

( Avec MAP )

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page