Retards de livraison du vaccin Pfizer en Norvège et en Europe, annonce Oslo

Pfizer

Le laboratoire américain Pfizer a averti vendredi d’une baisse “à compter de la semaine prochaine” des livraisons de vaccins anti-Covid vers la Norvège et l’Europe, le temps d’améliorer ses capacités de production, ont annoncé les autorités norvégiennes.

“La réduction temporaire affectera tous les pays européens”, a indiqué l’Institut norvégien de santé publique (FHI) dans un communiqué.

“Il n’est pour l’instant pas clair combien de temps précisément cela va prendre avant que Pfizer renoue avec une capacité de production maximale, qui sera portée de 1,3 à 2 milliards de doses” par an, a-t-il ajouté.

Le FHI n’a pas précisé l’ampleur de la réduction des livraisons pour l’Europe dans son ensemble, mais a dit s’attendre à ne recevoir la semaine prochaine que 36.075 doses contre 43.875 escomptées auparavant, soit une baisse de 17,8% pour le royaume scandinave.

Pour compenser cette baisse, la Norvège va puiser dans le stock de précaution de vaccins qu’elle avait constitué à la réception des premières doses.


S’il n’est pas membre de l’Union européenne, le pays nordique y est étroitement associé dans de nombreux domaines, y compris dans le cadre de l’achat de vaccins anti-Covid négocié par Bruxelles.

( Avec AFP )