La réunion des ministres des AE du dialogue 5+5 permettra de renforcer les coopérations en matière de sécurité

La réunion, vendredi à Marseille, des ministres des Affaires étrangères du dialogue 5+5, qui regroupe les deux rives de la Méditerranée occidentale et dont la France et le Maroc assument cette année la co-présidence, permettra de renforcer les coopérations en matière de sécurité, a indiqué le chef de la diplomatie française Jean-Marc Ayrault dans une déclaration rendue publique jeudi par le Quai d’Orsay.

“Cette réunion permettra de renforcer notre dialogue et nos coopérations en matière de sécurité, dans un moment où les crises régionales, en Syrie, en Irak, en Libye, au Sahel et au Proche-Orient, bien sûr, sont un sujet de vive préoccupation”, a souligné le ministre français des Affaires étrangères.

Il a également fait savoir que les participants à cette rencontre ont souhaité inscrire cette 13ème édition du dialogue 5+5 sous le signe de l’avenir et notamment celui de la jeunesse.

“Convaincus que nous devons leur apporter des réponses en termes de mobilité, de formation, d’échanges universitaires, économiques et culturels, cette réunion sera également l’occasion d’une rencontre avec des jeunes, qui auront participé quelques jours auparavant au forum annuel de la Fondation Anna Lindh à Malte”, a-t-il relevé.


Le Dialogue 5+5 regroupe l’Espagne, la France, l’Italie, Malte, le Portugal, l’Algérie, la Libye, le Maroc, la Mauritanie et la Tunisie.

Les différentes crises régionales, en particulier en Syrie, en Libye, en Irak, au Sahel, au Proche-Orient, ainsi que la lutte contre le terrorisme et la radicalisation seront au cœur des échanges de l’édition 2016, précise le Quai d’Orsay.