AccueilA LA UNERevue de presse internationale du 11 juin 2019
pile de journaux

Revue de presse internationale du 11 juin 2019

AFP

Un jihadiste, ses deux compagnes et leurs neuf enfants mineurs ont été remis mardi matin à la justice française après avoir été transférés de Turquie, a-t-on appris de sources concordantes.

Le Premier ministre malien Boubou Cissé s’est rendu mardi dans le village de Sobame Ba, théâtre d’une tuerie de civils au bilan officiel encore provisoire d’une centaine de morts, nouvel épisode d’un cycle d’atrocités entre communautés antagonistes.

Reuters

Les attaques du président américain Donald Trump contre la Réserve fédérale ont cassé une série de précédents, ses propos de superposer la banque centrale à des alliés politiques ont mis à rude épreuve un autre, et ses menaces tarifaires répétées ont rendu les perspectives économiques plus difficile que jamais à prédire.

Le Japonais Tokyo Electron, numéro 3 mondial des équipements de fabrication de semi-conducteurs, ne fournira pas aux clients chinois sur la liste noire de Washington, a déclaré à Reuters un haut responsable de la société.

Le Monde

Nouvelle offensive de l’exécutif sur l’immigration. Plusieurs déclarations d’Emmanuel Macron et Edouard Philippe ont mis en alerte les députés de l’aile gauche de la majorité.

La tension est montée d’un cran ce week-end ­entre Renault et Nissan, quelques jours après l’échec de la fusion entre la marque au losange et Fiat Chrysler Automobiles (FCA). Craignant d’être marginalisé, le groupe automobile français va bloquer la réforme de la gouvernance du constructeur nippon. « Une trahison », jugent les dirigeants de Nissan.

Le Figaro

Deux membres des forces de sécurité palestiniennes ont été légèrement blessés lors d’un rare échange de tirs avec des soldats israéliens au cours d’une incursion nocturne de ces derniers dans la ville de Naplouse, en Cisjordanie occupée, a indiqué un haut responsable palestinien mardi.

Dix-neuf personnes ont été tuées et 13 autres blessées dimanche par des assaillants non identifiés dans et autour de la ville d’Arbinda, dans le nord du Burkina Faso, a annoncé ce mardi le gouvernement burkinabé dans un communiqué.

France24

Le débat sur la demande de libération de Lula va être rouvert. Les révélations d’un site d’investigations, portant sur la partialité politique de l’enquête anticorruption, menée par le juge Moro devenu depuis ministre de la Justice, jettent le doute.

Selon une émission israélienne, l’ancien président de RD Congo Joseph Kabila aurait sollicité une société de renseignement qui emploie des anciens membres des services secrets, le Mossad. Le dirigeant congolais aurait fait espionner ses opposants.

BBC

Toutes les charges retenues contre le journaliste russe Ivan Golounov ont été abandonnées après un tollé général. M. Golunov, journaliste d’investigation, avait été accusé de trafic de drogue, mais ses avocats ont déclaré que les drogues avaient été plantées par les autorités. Les journaux russes se sont ralliés à lui dans une rare manifestation publique de soutien.

L’Alabama a promulgué une loi exigeant que certains pédophiles condamnés subissent une castration chimique. En vertu de la loi, les personnes reconnues coupables d’une infraction sexuelle contre un mineur de moins de 13 ans devront commencer à prendre leurs médicaments un mois avant leur libération conditionnelle.

The Guardian

La fuite de documents révèle les efforts de la Russie pour exercer une influence en Afrique. L’allié du Kremlin, Yevgeny Prigozhin, incite fortement à faire du continent un centre stratégique. La Russie cherche à renforcer sa présence dans au moins 13 pays d’ Afrique en établissant des relations avec les dirigeants existants, en concluant des accords militaires et en formant une nouvelle génération de «dirigeants» et d ‘«agents» infiltrés, révèlent des documents divulgués.

Selon un rapport accablant, il y avait «de graves problèmes de culture, de moral et de comportement» parmi le personnel d’Oxfam en Haïti, selon lequel l’organisme de bienfaisance avait omis de divulguer des allégations de maltraitance d’enfants.

The Wall Street Journal

L’argent chinois est soudainement toxique dans la Silicon Valley, à la suite de la campagne de pression américaine. Alors que les startups américaines rejettent leur argent, les sociétés de capital-risque chinoises aux États-Unis amoindrissent leurs investissements, concluent des accords pour éviter les régulateurs ou la fermeture.

L’élection met le budget d’Istanbul et son utilisation par le parti au pouvoir en vedette. Le président turc Erdogan, qui a réclamé la reprise du vote du maire, nie les allégations des hommes politiques de l’opposition selon lesquelles les dépenses de la ville iraient au soutien des projets de l’AKP.

Share With:
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :