ban600

Sahara : sans nuances le Conseil de sécurité de l’ONU rappelle l’Algérie à l’ordre et conforte le Maroc

Sahara : sans nuances le Conseil de sécurité de l’ONU rappelle l’Algérie à l’ordre et conforte le Maroc

Par Hassan Alaoui

Réuni ce vendredi au siège des Nations unies à New York, le Conseil de sécurité, composé de ses quinze membres, dont cinq permanents ( Etat-Unis, France, Russie, Grande Bretagne et Chine ), a voté le texte de la Résolution 2414 sur le Sahara marocain, rédigé par les Etats-Unis dans sa première mouture , revu et réécrit à la demande de la Russie et l’Ethiopie, et qu’Antonio Guterres, secrétaire général de l’ONU lui a soumis . Contrairement au vote de l’année dernière sur le même sujet, effectué le 30 avril, le Conseil de sécurité n’a prorogé le mandat de la MINURSO que de 6 mois, autrement dit jusqu’au 31 octobre prochain.
Cette nuance significative ne semble toutefois pas modifier fondamentalement la teneur du rapport en ce qui concerne les autres questions relatives aux revendications du Royaume du Maroc : l’exigence de respect de l’Accord de septembre 1991, en sa partie militaire et civile, l’appel à l’Algérie pour assumer ses responsabilités et s’engager dans la recherche d’une solution en participant au processus de règlement ; la consécration de la prééminence du Plan d’autonomie au Sahara soumis et défendu par le Maroc en avril 2007 , à travers notamment les résolutions pertinentes 1754 du 30 avril 2007 et 1783 du 31 octobre 2007 qui se félicitaient de la « proposition marocaine présentée le 11 avril 2007 au secrétaire général des Nations unies ( Kofi Annan) et se félicitant des efforts crédibles et sérieux faits par le Maroc pour aller de l’avant.. ».
La prééminence du Plan d’autonomie est de nouveau soulignée par la nouvelle Résolution 2414 qui conforte le Maroc, parce qu’elle interpelle directement l’Algérie, met en garde le polisario pour les violations des accords signés, ses intrusions à Guerguerate, Tifariti et Mahbes, sa mauvaise foi pour tenter d’installer des populations dans ces zones du noman’s land, enfin ses déclarations destinées à semer la panique pour changer le statu quo , tous éléments dénoncés déjà dans le rapport d’Antonio Guterres et retenus par les membres du Conseil de sécurité.
Ceux-ci, en renouvelant leur confiance au secrétaire général de l’ONU, appellent les « parties à coopérer et à faire preuve de réalisme et de bonne foi », allusion directe au gouvernement algérien qui n’en démord pas de sa position hostile à tout règlement politique, pousse le polisario à la surenchère et sabote tout espoir de règlement définitif et durable. « Toutes les parties et les Etats voisins doivent coopérer et accentuer leur implication pour aboutir à uns solution politique ». L’appel, par sa clarté et sa limpidité, s’adresse à l’Algérie, comme lui est lancé l’autre appel d’ouvrir les portes des camps de Tindouf où sont entassés des dizaines de milliers de séquestrés sahraouis pour permettre au HCR ( Haut Commissariat aux Réfugiés) d’effectuer le recensement que le Maroc exige depuis quarante ans au moins….
Rappelons que la Résolution 2414 a été votée par 12 voix pour, 0 contre et 3 abstentions (Russie, Chine, Ethiopie).

À propos de l'auteur:

Hassan ALAOUI

Hassan Alaoui est le Directeur de la publication de « Maroc diplomatique » , il a dirigé pendant de longues années la rédaction du quotidien « Maroc Soir » et du « Matin » . Il a été aussi éditorialiste des mêmes titres. Il a collaboré à plusieurs autres titres de presse. Auteur du livre « Guerre secrète au Sahara occidental », il suit et analyse pour nous l’actualité politique, nationale, régionale et internationale.

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :