Méditerranée : séminaire sur le développement de politiques des MPME dans le voisinage Sud

Le Maroc à la plénière de l’Assemblée parlementaire de l’UpM au Caire

Un séminaire sur le développement de politiques des micro, petites et moyennes entreprises (MPME) dans le voisinage Sud, a été organisé, récemment au siège de l’Union pour la Méditerranée (UpM) à Barcelone, avec la participation de plus de 50 décideurs des secteurs public et privé du voisinage.

Cette rencontre, tenue les 11 et 12 décembre avec la participation de représentants d’institutions et de la Commission européennes, a été une occasion pour mettre en exergue l’importance du programme MED MSMEs, financé par l’Union Européenne (2018-2022), et la nécessité de s’appuyer sur une approche participative, basée sur les bonnes pratiques internationales et des initiatives régionales, pour inspirer la formulation et la mise en œuvre de politiques et d’instruments intégrés soutenant l’environnement d’affaires des MPME, indique samedi un communiqué du Programme.

Un accent particulier a été aussi mis sur les principes liés à l’internationalisation, l’accès au financement, l’entreprenariat féminin et le cadre institutionnel et réglementaire pour mieux encadrer le champ d’intervention de ce programme, qui est basé sur l’approche du “Small Business Act (SBA) pour l’Europe”, l’initiative politique phare de l’UE visant à soutenir les PME.

Intervenant à cette occasion, Ingrid Schwaiger, chef d’unité adjointe des programmes régionaux du Voisinage Sud à la direction générale NEAR de la Commission européenne, a souligné que la mise en place d’un environnement propice aux MPME dans le voisinage sud constitue un pilier central de la politique de développement du secteur privé de l’UE, notant que cela nécessite un dialogue politique continu entre tous les partenaires et une bonne compréhension des priorités et des besoins des pays.

La responsable européenne a assuré que cette rencontre représente une excellente occasion d’avoir une discussion approfondie avec les pays partenaires et de concevoir ainsi efficacement les futures interventions du programme MED MSMEs. “Le dialogue avec les parties prenantes sous les auspices de l’UE et de l’UpM a permis de délimiter les interventions régionales en tenant compte des priorités nationales”, a précisé, pour sa part, le chef d’équipe du programme MED MSMEs, Christophe Malherbe, précisant que les interventions accompagneront la mise en place d’une plateforme régionale de soutien aux sociétés nationales de garantie et la promotion de solutions de financement électronique pour répondre aux besoins de financement des MPME.

En ce qui concerne l’internationalisation, le programme s’emploie à faciliter l’accès aux bases de données existantes pour le commerce extérieur et l’échange de pratiques entre pairs, ainsi qu’à développer des outils pour soutenir l’internationalisation des clusters, a poursuivi le responsable, notant que ces activités seront étroitement coordonnées avec d’autres programmes régionaux de l’UE, comme EBSOMED, Next Generation et MedUp. Le programme MED MSMEs est mis en œuvre avec des pays partenaires, en l’occurrence le Maroc, l’Algérie, l’Égypte, la Jordanie, le Liban, la Libye, la Palestine, la Syrie et la Tunisie, en étroite collaboration avec le réseau des coordonnateurs nationaux SBA en tant que points focaux nationaux.

Tirant parti des efforts des pays partenaires pour améliorer la croissance économique avec les MPME comme levier, ce programme vise à créer des synergies constructives grâce à des échanges de dialogue politique Nord-Sud et Sud-Sud, des initiatives régionales et de bonnes pratiques pour une approche concertée et des mécanismes communs de mise en œuvre. Conçu pour contribuer à la mise en œuvre du groupe de travail de l’UpM sur la coopération industrielle et les priorités de développement des PME, ce programme ambitionne de contribuer à un environnement plus favorable pour que les MPME jouent leur rôle vital dans la création d’emplois et d’une croissance inclusive.