Séoul signale des échanges de tirs à la frontière inter-coréenne

tirs

Plusieurs tirs de la Corée du Nord ont touché dimanche un poste de garde sud-coréen, au niveau de la zone démilitarisée qui divise la péninsule, entraînant une riposte de l’armée sud-coréenne, a annoncé Séoul.

Aucune victime n’a été signalée du côté du Sud, note l’état-major interarmées dans un communiqué.

“Nos militaires ont riposté par deux séries de coups de feu et par un message de mise en garde, conformément à notre procédure”, a déclaré Séoul.

L’armée sud-coréenne a ensuite déclaré que ces tirs nord-coréens n’étaient “pas considérés comme intentionnels”, selon l’agence de presse sud-coréenne Yonhap.

Les deux Corées sont encore techniquement en guerre depuis l’armistice ayant mis fin à la Guerre de Corée en 1953.


L’apaisement des tensions militaires à la frontière fait partie des accords conclus en septembre 2018 lors d’un sommet à Pyongyang entre Kim Jong Un et le président sud-coréen Moon Jae-in.