Sidney : 7 religions ont organisé un événement combiné pour la paix et la liberté

Sidney : 7 religions ont organisé un événement combiné pour la paix et la liberté

Le 18 février 2019, une ONG internationale pour la paix, Culture céleste, Paix mondiale, Restauration de la lumière (HWPL), sous l'égide de l'ECOSOC des Nations Unies, a organisé une conférence intitulée "Un monde religieux sans discrimination, les chefs religieux deviennent uns" au Centre de convention internationale, dans la salle Cockle Bay à Sydney en Australie. Environ 370 spectateurs, 30 membres de 7 confessions religieuses: des chefs religieux chrétiens, bouddhistes, musulmans, sikhs, hindous, zoroastriens et caodaïstes, ont participé.

Après la vidéo d'introduction appelant à l'éradication de la discrimination religieuse, 4 intervenants ont diffusé des messages sur les cas de discrimination religieuse et des plans d'action des chefs religieux pour promouvoir l'harmonie religieuse.

Nelson Pervaz, pasteur du Royal Melbourne Institute of Technology, a lu une lettre adressée au Conseil des droits de l'homme des Nations unies: "Je suis un pasteur travaillant en Australie et au Pakistan. Le Pakistan est un pays à prédominance musulmane où règnent tension et discrimination. Je comprends que nous devons tous œuvrer à l’instauration d’une véritable harmonie entre les personnes de confessions et de cultures différentes. Les actes du Conseil chrétien de Corée (CCK) à l’encontre de Mlle Gu Ji-In, morte suite à une conversion forcée en Corée, devrait ne jamais être ignoré et ce qu'ils font devrait cesser ".

La conversion forcée en Corée du Sud a soulevé le problème de la violation des droits de l'homme, le nombre de victimes, en particulier de femmes menacées par leurs pasteurs et leurs familles d'abandonner leur religion, atteignant les 1 000 personnes. Après le décès de Mlle Gu suite à son enlèvement, sa séquestrations et les violences physiques qui lui ont été affligées, des manifestations ont eu lieu pour mettre en place une protection juridique pour la liberté de religion et les droits des femmes.

Les participants à l'événement ont appelé à la dissolution des organisations religieuses qui s'engagent dans la politique et persécutent d'autres religions en convertissant par la force. Ils ont signé une déclaration dénonçant les programmes de conversion forcée et la discrimination religieuse et ont proclamé leur soutien à la Déclaration de Paix et de Cessation des Guerres (DPCW).

Man Hee Lee, président de HWPL, a déclaré: "Je suis venu en Australie pour dire que les 10 articles et les 38 clauses de la Déclaration de paix et de cessation des guerres sont nécessaires pour faire la paix mondiale et de laisser un héritage de paix aux générations futures. C’est plus important que toute autre chose et nous devons devenir un messager de la paix. "

HWPL propose des initiatives de paix telles que l'établissement d'un droit international pour la paix, une réunion de dialogue interreligieux pour l'harmonie religieuse, l'éducation à la paix, etc. En particulier, la réunion du dialogue interconfessionnel appelée Bureau de l'Alliance mondiale des religions pour la paix (WARP) est actuellement en cours dans 219 endroits dans 129 pays. La DPCW aborde les principes de résolution de conflits et de coopération internationale en matière de consolidation de la paix, tels que le respect du droit international, le règlement pacifique des différends et la diffusion d'une culture de la paix.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :