Signature à la Maison Blanche de la Phase 1 de l’accord commercial entre Washington et Pékin

Maison Blanche
Maison Blanche

Le président américain Donald Trump et le vice-premier ministre chinois Liu He ont signé, mercredi à la Maison Blanche, la Phase 1 d’un accord commercial censé mettre fin à la guerre des tarifs à laquelle se livrent les deux pays depuis deux ans.

Le pacte de 86 pages comprend, entre autres dispositions, une suspension des augmentations tarifaires prévues par les États-Unis sur les exportations chinoises vers les États-Unis et des mesures pour protéger la propriété intellectuelle des entreprises américaines.

En outre, Pékin s’engage à augmenter les commandes de produits agricoles américains pour une valeur totale de 50 milliards de dollar au cours des deux prochaines années. La Chine devra aussi acheter environ 75 milliards de biens manufacturés, 50 milliards de produits énergétiques et environ 40 milliards pour les services.

Comme condition à la signature de l’accord de Pékin, les États-Unis ont accepté de réduire de moitié à 7,5% les tarifs sur les produits chinois de 120 milliards de dollars et de renoncer aux autres tarifs prévus.

Dans une allocution à cette occasion, le président Trump a qualifié l’accord de “pas décisif – qui n’a jamais été fait auparavant avec la Chine – vers un avenir de commerce équitable et réciproque”.

Le président américain a indiqué qu’il se rendrait en Chine “dans un avenir pas trop lointain”, pour rencontrer le dirigeant chinois Xi Jinping.

S’adressant aux journalistes à la Maison Blanche, le conseiller économique national Larry Kudlow a qualifié l’accord de “meilleur accord jamais conclu par les deux nations”.

Lors de la signature, le vice-Premier ministre chinois Liu He a lu une lettre du président chinois Xi Jinping, qui a déclaré que l’accord reflète le “respect mutuel” entre les deux pays. M. Xi a fait part de son espoir que les États-Unis “traiteraient équitablement” les entreprises chinoises qui tentent de faire affaire avec des entreprises américaines.