La Stratégie nationale de la formation professionnelle 2021, axée sur des disciplines répondant aux besoins de l’économie nationale en compétences

La Stratégie nationale de la formation professionnelle 2021 est axée sur la création de disciplines professionnelles en vue de répondre aux besoins de l’économie nationale en compétences dans des secteurs prometteurs et de faciliter l’insertion des lauréats de la formation professionnelle dans le marché du travail, a indiqué mardi le ministre délégué auprès du ministre de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle, Khalid Berjaoui. 

Le secteur de la formation professionnelle comprend plus de 300 disciplines dans les principaux secteurs de la formation professionnelle et englobe, outre les disciplines habituelles, de nouvelles spécialités pour accompagner l’évolution du marché du travail et les exigences de l’économie nationale, notamment les métiers de l’industrie aéronautique et les énergies renouvelables, a ajouté le ministre en réponse à une réponse orale à la Chambre des Conseillers.

Ces disciplines sont systématiquement soumises à l’approche qualité reposant sur l’amélioration des programmes de formation de manière à doter les stagiaires des compétences requises, a-t-il dit.

Cette approche, qui repose aussi sur la formation continue des formateurs et la mise à disposition du matériel nécessaire à la formation, a donné des résultats importants et encourageants, notamment un taux d’insertion allant de 75 à 100 % des lauréats des centres de formation professionnelle dans le marché du travail, selon les disciplines et les secteurs, a précisé le ministre.


Et de relever que le ministère œuvre à mettre en œuvre les contenus du Plan d’accélération industrielle visant à créer 500 mille emplois à travers des formations en adéquation avec les besoins dudit plan.