Syrie: sept morts et plusieurs blessés dans des raids aériens

Syrie

Sept membres des milices pro-iraniennes combattant en Syrie au côté du régime ont été tués dans des raids aériens survenus dans l’est du pays, a indiqué dimanche l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH), sans préciser l’origine des frappes survenues la veille.

“Des avions non identifiés ont ciblé une base contrôlée par les forces iraniennes et leurs milices alliées, dans la banlieue de la ville de Boukamal, tuant sept miliciens et détruisant un siège” militaire, a souligné l’OSDH, en faisant état de plusieurs blessés, dont certains dans un état grave, ajoutant que “les raids ont eu lieu quelques jours après l’arrivée de renforts militaires” dans la base.

Le 5 mai, 14 combattants iraniens et irakiens ont été tués dans des raids dans le nord-est syrien, avait indiqué l’OSDH, en disant que “les frappes avaient été menées probablement” par Israël.

Depuis le 21 avril, des ONG et des médias d’Etat syriens ont fait état d’au moins six frappes imputées à Israël contre des positions iraniennes ou de groupes proches de l’Iran en Syrie.

Déclenchée en 2011 par des manifestations pro-démocratie, la guerre en Syrie s’est ensuite enlisée avec l’entrée en jeu de plusieurs acteurs régionaux et internationaux. Le conflit a déjà fait plus de 380.000 morts et déplacé des millions de personnes.