Testée positive au Covid-19, Aminatou Haidar ne sèmera pas les troubles au Sahara

Source : Le360.ma

La nouvelle est tombée comme un couperet, prenant de court tout le monde. Celle qui s’autoproclame la « pasionaria des Sahraouis », Aminatou Haidar – puisque c’est d’elle qu’il s’agit –  vient d’être testée Positive à la Covid-19. Nous apprenons qu’elle a été contactée par un infirmier de la Délégation régionale de la Santé de Laayoune pour l’avertir qu’elle est dans l’impossibilité totale de quitter le territoire et la ville pour cause d’infection du Covid qu’elle a contractée, alors qu’elle s’apprêtait à prendre le vol de Royal Air Maroc à destination de Las Palmas, en compagnie de son fils Mohamed.

Les autorités sanitaires lui ont fait comprendre qu’elle ne pourrait guère quitter le territoire à bord d’un avion tant qu’elle n’aurait pas été guérie de son infection au Covid-19. « L’héroïne » de pacotille aurait ainsi, qu’à Dieu ne plaise, contaminer l’ensemble des passagers en partance pour Las Palmas, y compris con propre fils testé, quant à lui, négatif et qui a pu quitter le Maroc.

Furieuse et hors d’elle-même, ne pensant comme on dit qu’à sa propre pomme , Aminatou Haidar s’est fendue d’une déclaration dont on imagine qu’elle traduit la rage, la vulgarité, l’égoïsme et l’aveuglement. Elle prend à partie « les autorités d’occupation ( Marocaines ), et dénonce l’interdiction de voyager par les autorités d’occupation sous prétexte qu’elle est porteuse du Covid-19, alors que son fils, porteur de la nationalité espagnole, a été autorisé à embarquer».

Elle aura beau s’en prendre aux autorités marocaines, son discours se heurte à une cécité totale d’une opinion qui a compris depuis longtemps son jeu suicidaire et ses lâchetés. C’est une humiliation supplémentaire que ses protecteurs subissent, mais aussi une leçon de fermeté qu’elle rencontre, elle qui vit dans un luxe payé aux frais du peuple algérien et qui s’emploie à semer le désordre et la zizanie au Maroc où elle viole le devoir de réserve avec ses provocations et l’incitation aux troubles.

Testée positive au Covid-19, Aminatou Haidar devrait se confiner pour éviter de contaminer et son entourage et les populations qu’elle croise. Elle devrait surtout tempérer ses ardeurs, et mettre un terme à son hostilité anti-marocaine, sachant que ses commanditaires ont perdu la face après la reprise en main par les FAR de la zone de Guerguerate. Elle pensait faire de l’agit-prop comme on dit , à Lâayoune notamment pour semer des troubles et inciter les jeunes de la région à se soulever.


En fin de compte, on pourra inscrire cet épisode du Covid-19 de la traîtresse à son pays, comme un marqueur du destin, renforçant le sentiment d’échec des dirigeants d’Alger sur lequel le mauvais sort ne cesse de se jeter.

Hassan Alaoui est le Directeur de la publication de « Maroc diplomatique » , il a dirigé pendant de longues années la rédaction du quotidien « Maroc Soir » et du « Matin » . Il a été aussi éditorialiste des mêmes titres. Il a collaboré à plusieurs autres titres de presse. Auteur du livre « Guerre secrète au Sahara occidental », il suit et analyse pour nous l’actualité politique, nationale, régionale et internationale.