The Human Capital Report 2016 : Le Maroc mauvais élève

Le Forum économique mondial vient de publier récemment un rapport intitulé « The Human Capital Report 2016 ». Ledit rapport évalue les niveaux d’éducation, des compétences de l’emploi disponible pour la population dans cinq tranches d’âge distinctes, commençant de 15 ans à plus de 65 ans. Le but est d’évaluer le résultat d’investissement dans le capital humain.

Le Royaume se hisse à la 98ème place sur 130 pays en terme de capital humain.  D’après le rapport, le pays paie le prix de son  retard dans le développement de son système éducatif, même d’autres pays comme la Zombie (90ème), le Ghana (84ème) ou encore l’Egypte (86ème) font mieux que lui.

Ainsi,  le Maroc affiche un résultat plutôt faible, renforcé par les mauvais chiffres de la tranche d’âge 25-54 ans où le pays se classe 113ème en terme de capital humain, contre 104ème pour les 15-24 ans.

Par rapport à 2015, le Royaume a reculé de trois places mais il se défend, quand même, à l’échelle de la région Moyen Orient et Afrique du Nord.Egalement le rapport signale que côté qualité de l’emploi, dans certains pays comme le Maroc, la Turquie, l’Égypte et l’Afrique du Sud, environ un tiers de la population est «économiquement inactif».


« The Human Capital Report 2016 »,  recommande que les investissements et la planification du capital humain à long terme sont non seulement cruciaux au niveau de chaque pays, mais exigent de plus en plus une coordination au plus haut niveau international pour se placer au-dessus de la concurrence à somme nulle et préparer la main-d’œuvre mondiale pour relever les défis du 21ème siècle.

Notons que la Finlande a pu rester en tête du peloton grâce notamment à sa population jeune et instruite avec le score le plus élevé pour la qualité des écoles primaires, tandis que la Norvège et la Suisse se placent respectivement en deuxième et troisième marche sur le podium.