Tourisme et hôtellerie: Un bon coup de pouce pour la formation

Une convention pour le développement de la formation professionnelle dans le secteur du tourisme et de l’hôtellerie a été signée, mercredi à Rabat, dans le but de généraliser le mode de formation par apprentissage dans les établissements de formation sous tutelle du ministère du Tourisme. Signée par le ministre du Tourisme, Lahcen Haddad, et le ministre de l’Education nationale et de la formation professionnelle, Rachid Belmokhtar, cette convention s’inscrit dans le cadre de la Stratégie nationale de la formation professionnelle à horizon 2021, indique un communiqué du ministère du Tourisme.

Cette convention a pour objectifs de mettre en place un système de gestion, de suivi et d’évaluation de la formation par apprentissage, de réviser les programmes de formation existants selon l’APC et élaborer des programmes pour les nouveaux métiers et de mettre en place des centres de formation intra-entreprise (CFA-IE) en collaboration avec la société civile.
La réalisation des objectifs de la Vision 2020 implique une forte évolution du système de formation, avec un véritable saut quantitatif et une configuration adaptée au défi de la qualité, a souligné le ministre du tourisme  qui intervenait lors de cette cérémonie.

Le ministère du Tourisme apportera le soutien nécessaire aux centres de formation en mettant à leur disposition les moyens nécessaires pour leur fonctionnement, et en contribuant au développement de l’ingénierie de formation par apprentissage dans le secteur de l’hôtellerie, de la restauration et du tourisme, notamment en incitant les Ecoles de formation en hôtellerie et tourisme (EFHT) à accompagner les ONG pour la mise en œuvre des programmes de formation par apprentissage (FPA).

Le département de la formation professionnelle contribuera, pour sa part, au financement de la formation et mettra à la disposition des professionnels du secteur toute la documentation juridique, organisationnelle et pédagogique concernant la formation par apprentissage. Il veillera également à développer les parcours professionnels au niveau des collèges et les baccalauréats professionnels dans les métiers du tourisme et à mobiliser une assistance technique pour l’élaboration des programmes y afférents.


La formation et le développement des ressources humaines constituent l’un des piliers de la Vision 2020 et l’un des principaux moyens de rayonnement de la destination Maroc.