Une vingtaine de policiers blessés lors d’un événement musical non autorisé à Londres

policiers

Au moins vingt-deux policiers ont été blessés et leurs véhicules endommagés lors d’affrontements avec des participants à un événement musical non autorisé, organisé mercredi dans le quartier de Brixton, au sud de Londres.

Selon des médias britanniques, la police a été appelée à la suite de plaintes de résidents d’Angell Town à Brixton, concernant des violences et du bruit générés par des jeunes en pleine rue, alors que le pays maintient toujours des restrictions des rassemblements publics, en raison de la pandémie de coronavirus.

L’intervention des forces de l’ordre a entraîné quatre arrestations, tandis que deux policiers ont été transportés immédiatement à l’hôpital après avoir été blessés grièvement lors de heurts avec des participants à la soirée musicale.

La police métropolitaine précise avoir émis un “ordre de dispersion” plus tôt dans la journée, mais l’événement s’est poursuivi malgré les tentatives des policiers de disperser la foule.

Des images circulant sur les réseaux sociaux ont montré de violents affrontements avec les forces de l’ordre, ainsi qu’un certain nombre de véhicules de police brisés et endommagés.


“Ces rassemblements sont illégaux, présentent un risque pour la santé publique et ils sont contre les restrictions liées à la pandémie de coronavirus”, a déclaré le commandant de la police métropolitaine, Colin Wingrove, précisant qu’une “enquête est en cours”.

“La violence dont sont victimes les officiers est totalement inacceptable et nous ne la tolérerons sous aucune forme”, a-t-il averti.

De son côté la ministre de l’Intérieur, Priti Patel a rappelé dans un tweet que “tout le pays s’est réuni, le weekend dernier, pour féliciter les policiers héroïques d’avoir mis leur propre vie en jeu pour assurer la sécurité” des Britanniques, estimant que ces scènes sont “tout à fait méprisables”.