A LA UNECoronavirus

USA: Covid et mauvais temps à l’origine d’annulations de vols en masse

La flambée épidémique liée au variant Omicron et les chutes de neige continuent de provoquer des annulations de vols en masse aux États-Unis avec un nouveau record enregistré ce samedi.

Les compagnies aériennes ont été ainsi contraintes d’annuler plus de 2500 vols à travers le pays, soit le nombre le plus élevé de la période des vacances, d’après le site FlightAware, qui suit les annulations de vols.

A travers le monde, plus de 4000 vols ont été annulés dans la nuit du nouvel an, selon la même source.

L’industrie aérienne fait face à un manque de personnel navigant touché par le coronavirus.

Aux Etats-Unis, les annulations se sont multipliées au milieu des informations faisant état de fortes chutes de neige dans une grande partie du nord-ouest.

→Lire aussi : USA: nombre record d’hospitalisations d’enfants atteints de Covid-19

Ces annulations représentent environ 5,7% de tous les vols réguliers, au cours de la semaine se terminant vendredi, selon FlightAware, cité par le New York Times qui précisent que près de la moitié des annulations étaient concentrées dans les deux aéroports de Chicago, où de fortes chutes de neige et des vents forts sont attendus tout au long de la journée jusqu’à dimanche.

Southwest Airlines a annoncé son intention de suspendre ses opérations dans ces aéroports samedi après-midi. La compagnie aérienne a supprimé plus de 470 vols dans tout le pays, plus que tout autre transporteur américain, représentant environ 13% de son programme.

« Comme toujours, nous plaçons la sécurité en tête de liste et, pour nous, cela signifie également empêcher les gens de se rendre aux aéroports en voiture pour attendre des vols retardés chaque fois que nous pouvons éviter cela », a déclaré Southwest dans un communiqué.

Delta Air Lines a supprimé 9 pc des vols programmés, tandis que les compagnies American et United Airlines en ont chacune réduit leurs activités de 7 pc.

Les annulations marquent un revers pour l’industrie aérienne, car elles interviennent à la fois à la fin de la saison des vacances et au terme d’une année en dents de scie.

Aux Etats-Unis, la campagne de vaccinations au début de 2021 a donné un coup de fouet à l’industrie du voyage qui a ensuite été quelque peu estompée par le variant Delta. La reprise de l’industrie s’est poursuivie à l’automne, pour être à nouveau ralentie par le variant Omicron. Globalement, le trafic de passagers est en baisse de 15% ou plus par rapport à 2019, selon les données de l’Administration de sécurité des transports.

Avec MAP

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page