Washington sanctionne l’Organisation iranienne de l’énergie atomique

l'énergie atomique

L’administration Trump a annoncé, jeudi, des sanctions contre l’Organisation iranienne de l’énergie atomique et son Directeur Ali-Akbar Salehi, pour leur “rôle important” dans la violation par l’Iran de ses principaux engagements nucléaires.

L’Organisation de l’énergie atomique d’Iran (OEAI) a joué un rôle important dans la violation par l’Iran de ses principaux engagements nucléaires. Elle a dépassé les limites de son stock d’uranium et de ses niveaux d’enrichissement“, a déclaré le représentant spécial américain pour l’Iran, Brian H. Hook, lors d’une conférence de presse.

Le chef de l’AEOI a personnellement inauguré l’installation de nouvelles centrifugeuses avancées pour étendre sa capacité d’enrichissement d’uranium. Il a également présidé une cérémonie lorsque l’Iran a commencé à injecter du gaz d’uranium dans des centrifugeuses avancées IR-6, a ajouté le diplomate américain.

Parallèlement à ces nouvelles sanctions, les États-Unis ont renouvelé pour 60 jours quatre restrictions nucléaires contre l’Iran qui permettent la poursuite de projets de non-prolifération limitant les activités nucléaires du pays, a ajouté M. Hook, notant que Washington surveille de près tous les développements du programme nucléaire iranien, et le secrétaire d’Etat Mike Pompeo peut mettre fin à ces projets si les développements le justifient.

Selon lui, l’escalade nucléaire continue de l’Iran illustre “le grave défi que le régime iranien pose à la paix et à la sécurité internationales“.


Nous appelons les nations à s’opposer à l’extorsion nucléaire de l’Iran et à rétablir la norme de non-enrichissement du Conseil de sécurité des Nations Unies pour le régime iranien. Cette norme a été abandonnée dans le cadre de l’accord sur le nucléaire iranien et doit être restaurée“, a dit le responsable américain.