ban600

La Côte d’Ivoire et le Ghana s’engagent à « respecter » la décision du tribunal international sur leur différend maritime

La Côte d’Ivoire et le Ghana s’engagent à « respecter » la décision du tribunal international sur leur différend maritime

La Côte d’Ivoire et le Ghana se sont engagés, dimanche, « à respecter la décision » du Tribunal international du droit de la mer (TIDM) sur leur différend à propos des frontières maritimes, promettant de « collaborer ».

« La Côte d’Ivoire et le Ghana acceptent cette décision rendue conformément au statut du (TIDM) », a indiqué un communiqué conjoint lu à la télévision ivoirienne (RTI).

Les deux pays « s’engagent à respecter les termes de la décision et de collaborer pleinement pour sa mise en oeuvre », poursuit le texte. Abidjan et Accra « affirment leur ferme volonté de travailler ensemble à consolider et à intensifier leur relation fraternelle de coopération et de bon voisinage ».

Selon le TIDM, dont le siège est à Hambourg (Allemagne), « le Ghana n’a pas violé les droits souverains de la Côte d’Ivoire » comme l’affirmait Abidjan qui considérait avoir un droit exclusif d’exploitation des hydrocarbures dans une zone offshore disputée.

Le TIDM, qui a fait cette annonce, samedi, a calculé le tracé de la frontière maritime en utilisant le principe de l’équidistance, défendu par le Ghana. Cette carte s’impose désormais aux deux parties.

Le Ghana et la Côte d’Ivoire s’opposaient sur le tracé de leur frontière maritime, qui traverse un gisement de pétrole offshore que les deux voisins souhaitent exploiter.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire