ban600

Autoroutes du Maroc: une Commission ad-hoc examine les revendications des agents grévistes

Autoroutes du Maroc: une Commission ad-hoc examine les revendications des agents grévistes

La Société nationale des autoroutes du Maroc (ADM) a indiqué qu’elle « oeuvre avec toutes les parties prenantes dans le cadre d’une Commission ad-hoc en charge d’examiner les revendications sociales des agents grévistes ».

Dans un communiqué  ADM affirme avoir « pris note de l’appel à la grève d’une durée de 48 heures, lancé par trois syndicats, couvrant les journées du dimanche 09 avril 2017 à 14h00 au mardi 11 avril 2017 à 14h00 pour l’ensemble du réseau autoroutier », assurant qu’elle oeuvre avec l’ensemble des parties concernées dans le but d’examiner les revendications des agents grévistes.

Tout en reconnaissant le droit de grève garanti par la Constitution, ADM attire l’attention de l’opinion publique sur le fait que « la jouissance de ce droit n’occulte en rien la responsabilité sociale de toutes les parties prenantes quant à la continuité de ce service public stratégique », a souligné la même source.

ADM a, en outre, rappelé que cet appel à la grève relève de l’initiative du syndicat des agents employés par des sociétés prestataires de services, précisant que ces dernières assurent pour le compte d’ADM une prestation externalisée, notamment la perception des péages.

Conformément à son engagement social et sociétal, ADM a indiqué avoir mis en place un cahier des charges très strict qui garantit les droits sociaux de ces agents. Dans ce cadre, ADM veille à la bonne application des exigences contractuelles à travers son rôle de contrôle. Aussi, ADM, à travers ces marchés de prestation, garantit la stabilité de l’emploi et des rémunérations « largement supérieures » au SMIG, en plus des acquis sociaux dont bénéficient ces agents employés par ces prestataires.

Par ailleurs, a fait remarqué ADM, tous les concessionnaires autoroutiers dans le monde ont connu ces phases de transition en évoluant d’une mission de construction de l’infrastructure vers une mission de société orientée vers les usagers en leur offrant des produits et services performants.

De même, « le rôle de ADM est primordial dans le développement économique et social de notre pays et c’est dans cette finalité que ADM n’épargnera aucun effort pour relever avec courage les challenges à venir pour notre pays et nos concitoyens », selon le communiqué.

L’annonce de ces nouvelles orientations a été entreprise dans un esprit de partage, à différents niveaux, avec le personnel d’ADM, après son adoption par le Conseil d’administration de la société, tenu le 27 décembre 2016.

Prenant en compte la gêne que pouvait occasionner cette grève, ADM indique avoir mis en place un dispositif qui assure la sécurité des usagers et la fluidité du trafic, surtout en cas de forte affluence et ce, en ouvrant les voies de péage, relevant que ce dispositif exceptionnel se justifie par la priorité absolue donnée à la sécurité et au confort des clients-usagers des autoroutes du Maroc.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire