ban600

La Cuve d’ablutions de Dar Si Saïd de Marrakech se trouve au Musée Mohammed VI de Rabat

La Cuve d’ablutions de Dar Si Saïd de Marrakech se trouve au Musée Mohammed VI de Rabat

La Fondation nationale des musées du Maroc a affirmé que la Cuve d’ablutions de la collection du Musée Dar Si Saïd de Marrakech se trouve actuellement dans les réserves du musée Mohammed VI d’art moderne et contemporain de Rabat.

Dans une mise au point, publiée suite à la publication d’articles dans la presse nationale au sujet de cette Cuve, la Fédération nationale des musées (FNM) précise que le musée Mohammed VI d’art moderne et contemporain de Rabat est le seul à garantir les meilleures conditions de conservations adaptées à l’état de cet objet historique datant de l’an 1002 après JC (392 de l’Hégire).

Vu la fragilité de cet objet historique, il a été décidé, dans l’attente de sa restauration par la FNM, de ne pas le déplacer du musée Mohammed VI à la fin de l’exposition “Le Maroc médiéval : un empire de l’Afrique à l’Espagne” qui s’y était tenue d’octobre 2014 à septembre 2015, explique la Fédération nationale des musées dans cette mise au point transmise à la MAP.

“Il est évident que cette pièce en marbre sera de retour à Dar Si Saïd, musée également sous la tutelle de la FNM, dès que sa restauration sera terminée”, fait savoir la même source.

Provenant d’Andalousie, cette Cuve d’ablutions en marbre blanc a été transférée à Marrakech à l’époque de l’Émir Almoravide Ali Ben Youssef pour embellir la grande Mosquée qui fut construite au centre de la ville et dont il ne reste que la Koubba almoravide.

Cette pièce historique a, ensuite, été placée dans la Madrasa Ibn Yûsuf de Marrakech. En 1921, a été dégagée du mur de l’une des salles des ablutions avant de rejoindre, en octobre 1992, les collections de Dar Si Saïd de Marrakech, aujourd’hui sous la tutelle de la FNM.

En outre, elle servit pendant plusieurs années de vasque à une fontaine de la salle d’ablutions. Taillée dans un seul bloc de marbre, elle présente à l’intérieur un décor original creusé de polylobes qui s’achèvent par des cannelures. Ses quatre faces externes portent un décor sculpté.

Depuis 2009, cette cuve d’ablutions est inscrite au patrimoine national, ajoute la même source.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire