ban600

Hôpital 20 Août: Sa 2e journée pour personnes handicapées dédiée aux autistes

Hôpital 20 Août: Sa 2e journée pour personnes handicapées dédiée aux autistes

A l’occasion de la journée internationale des personnes en situation de handicap, l’hôpital 20 Août 1953, qui relève du Centre Hospitalier Universitaire Ibn Rochd de Casablanca, organise le Mercredi 06 Décembre 2017, sous l’égide du Ministère de la Santé, la 2ème journée de l’Hôpital 20 Août 1953 pour personnes handicapées sous le thème : « Autiste : rentrer dans son monde pour mieux le comprendre». 

L’objectif attendu de cette manifestation est d’attirer l’attention du public et des professionnels de la Santé sur la situation des personnes avec autisme ou présentant des troubles du spectre de l’autisme (TSA) et surtout de participer à leur inclusion en milieu ordinaire.

Rentrer dans leur monde pour les comprendre

Le citoyen, en général, et la majorité des professionnels de la Santé, en particulier, ont peu de connaissances objectives sur ce handicap qui altère les capacités de reconnaissance des expressions, des codes sociaux et affectifs et génère hypersensibilité émotionnelle et troubles du comportement. Cette situation entraîne des attitudes différentes allant de l’incompréhension au rejet des personnes concernées.

Cette journée se veut donc une occasion pour aider à dépasser les préjugés et changer le regard de la société sur les personnes souffrant de ce trouble incompris. Ce sera une invitation et un ticket d’entrée dans le monde de l’autiste pour pouvoir le comprendre et surtout un appel au soutien, ô combien capital, pour les parents, les familles et les proches qui en ont la charge.

Malgré l’absence  de données épidémiologiques au Maroc  et étant donné que l’OMS  estime que 1% de la population mondiale est atteinte d’autisme, si on rapporte ce taux à notre pays on peut estimer que le nombre d’autistes, adultes comme enfants serait de 400.000 personnes. Un chiffre qui ne pourrait que croître  au rythme de l’accroissement de la population.

Certes, le Maroc a fait beaucoup de progrès en matière de diagnostic précoce pour identifier les  enfants atteints de ce trouble, mais des questions de fond restent encore soulevées. Connaissons-nous, faisons-nous connaître et reconnaissons-nous nous-mêmes ce handicap ? Qu’avons-nous fait pour favoriser son inclusion dans la société ?Qu’offrons nous pour accompagner et soutenir la famille d’un enfant autiste ? Sommes-nous conscients du vécu réel au quotidien de ses parents ? Acceptons nous l’idée que l’autiste est simplement une personne différente et exceptionnelle ? Et finalement, admettons-nous que l’autisme n’est pas une maladie mais un état ?

Autisme, un état rejeté parce que méconnu

La scolarisation, pour ne citer que cette facette de la problématique liée à l’autisme, si elle est un droit indéniablement reconnu à tous les enfants, demeure un luxe que tous les parents d’enfants autistes ne peuvent se permettre faute de la disponibilité d’un accompagnement adapté à leurs particularités.

Or, en l’absence, d’établissements spécialisés et de personnel qualifié, les familles des enfants autistes font le choix de l’exil pour protéger leurs enfants préférant souvent abandonner toute idée de scolarisation.

Les contraintes et les difficultés sont nombreuses pour parvenir à  une complète et parfaite intégration sociale, sociétale et professionnelle des personnes avec autisme. Mais ne dit-on pas que la meilleure façon de résoudre un problème est de se le poser,  puis, en sommes-nous à cette parfaite intégration ? Ne devons-nous pas y aller progressivement et commencer par mieux connaître et reconnaître ce handicap, informer l’opinion publique, les parents, le personnel soignant, le personnel éducatif, les associations et toutes les structures concernées  sur les méthodes de prise en charge de ces enfants autistes et sur l’importance d’un accompagnement éducatif , pédagogique individualisé et adapté en milieu ordinaire hors du domaine de la psychiatrie vers lequel ils sont, malheureusement, trop souvent orientés?

Ouvrons-leur nos cœurs et entrons dans leur bulle

C’est dans cette optique que l’Hôpital 2O Août organise cette journée au cours de laquelle, d’éminents spécialistes animeront des conférences-débats à côté d’acteurs associatifs et des parents d’enfants autistes sous la coordination de l’illustre professeur Driss Moussaoui. En parallèle avec la séance plénière, des animations destinées au grand public, aux enfants ainsi que des activités spécialement adaptées aux enfants autistes seront également au programme à travers des ateliers, des jeux et des expositions artistiques.

A travers cette journée, des professionnels essaieront de faire la lumière sur ce handicap très particulier et de rendre hommage aux associations et aux institutions spécialisées avec leurs éducateurs, thérapeutes, bénévoles et parents qui œuvrent, inlassablement, pour le bien-être de ces personnes et qui s’efforcent de faire éclore leur formidable potentiel caché.

De même, cette journée sera une occasion pour l’Hôpital d’accueillirles différentes associations pour personnes handicapées, en plus de celles qui s’occupent des autistes (IMC, malvoyants, Sourds-muets et autistes).

En parallèle, d’autres activités sont prévues telles des rencontres avec des artistes de renommée nationale connus pour leur engagement en faveur de la cause des personnes à besoins spécifiques, des signatures d’autographes et des expositions artistiques et réalisations d’œuvres en live en plus d’ateliers ludoéducatifs adaptés à chaque catégorie d’enfants en situation de handicap.

Enfin, nous espérons vivement que cette journée permettra de sensibiliser tous les responsables, instances gouvernementales, professionnels de la Santé, éducateurs et acteurs de la société civile pour la conjugaison des efforts afin de garantir les droits sociaux des personnes autistes et assurer leur réadaptation et leur intégration sociale et professionnelle.

 

Pr. Laila Benhmidoune

La Directrice de l’Hôpital 2O Août 1953

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire