ban600

L’expérience marocaine en matière de gestion du champ religieux saluée à Canberra

L’expérience marocaine en matière de gestion du champ religieux saluée à Canberra

Des responsables et des chercheurs australiens ont salué, lundi à Canberra, l’expérience marocaine « pionnière » et « précieuse » en matière de gestion du champ religieux, se félicitant des efforts constants du Royaume dans la lutte contre l’extrémisme et l’obscurantisme.

« Le Maroc a initié une démarche élaborée pour la formation des imams et animateurs du champ religieux », a souligné M. Matthew Neuhaus, Premier secrétaire adjoint pour la division du Moyen-Orient et de l’Afrique au ministère australien des Affaires étrangères, en marge d’une table ronde animée par le secrétaire général de la Rabita Mohammedia des Oulémas, Ahmed Abbadi, au prestigieux Institut australien des politiques stratégiques (ASPI).

Soulignant que le Royaume s’est imposé comme « modèle » en matière de formation religieuse pour contrer les pensées extrémistes, M. Neuhaus a indiqué que l’Australie, à l’instar de plusieurs pays, « est appelée à tirer profit de cette expérience ».

Pour sa part, M. Brendan Smyth, Commissaire d’Engagement international au Gouvernement local de Canberra, a relevé que l’expérience marocaine « donne de l’espoir » puisqu’elle présente un remède au fléau de l’intégrisme qui gangrène les sociétés à travers le monde.

En faisant le pari de la formation, notamment des imams, le Royaume a consolidé la première ligne contre les pensées intégristes, a fait savoir M. Smyth, affirmant que le programme marocain de formation des imams est un modèle « très précieux ».

Sur la même lancée, John Coyne, chef de Sécurité des frontières à ASPI, a souligné que l’expérience marocaine en matière de gestion du champ religieux est « unique » dans le monde, saluant « le courage » du Royaume qui a « pris le lead » sur une question sensible.

La table ronde animée par Abbadi a constitué une « opportunité qui nous a apporté une nouvelle perspective » pour traiter la question religieuse et contrer les discours de l’extrémisme et de la haine, a-t-il ajouté.

La table ronde, organisée en présence de l’ambassadeur du Maroc à Canberra, Karim Medrek, a été une occasion d’interagir avec des représentants de divers secteurs gouvernementaux et des chercheurs du think-tank australien sur un sujet d’actualité en Australie et à travers le monde.

Les différents intervenants ont été unanimes à souligner l’importance de l’expérience du Royaume et de son modèle religieux, reposant sur les valeurs d’ouverture, de tolérance, de modération et du juste milieu.

Durant sa visite en Australie, M. Abaddi tiendra une série de rencontres avec des responsables australiens, des académiciens et des chercheurs à Canberra et Sydney. Il animera également des rencontres pour présenter et mettre en exergue la politique réussie dans le domaine religieux mise en place par le Royaume, sous la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI, Amir Al Mouminine.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire