ban600

Luxour -capitale de la culture arabe en 2017- Soirée poétique égypto-marocaine

Luxour -capitale de la culture arabe en 2017- Soirée poétique égypto-marocaine

Plusieurs poètes marocains et égyptiens ont animé, samedi soir à Luxour, une soirée poétique dans le cadre du programme culturel et artistique célébrant cette ville du sud de l’Egypte, capitale de la culture arabe en 2017.

Cette soirée, organisée sous le thème « Pour l’amour de l’Egypte et du Maroc » et dont le modérateur était Hatim Rabie, président du Conseil supérieur égyptien de la culture, a été émaillée par la participation des poètes Aziz Azghay, Nabil Mounser et Nassima Raoui et le célèbre poète égyptien, Ahmed Abdelmouneïm Hijazi.

Le poète Azghay a décanté de nombreux poèmes puisés de ses recueils « La Ahad fi Nafida » (Personne n’est à la fenêtre), « Akbar men Kamess » (Plus large qu’une chemise), « Ladina la Touhibouhom » (Ceux que vous n’aimez pas) et Assra Ala Kamiss (Prisonniers de leurs chemises), tandis que que Nabil Mounser a donné lecture à des poèmes de son recueil « Ghassak Al ghorab » (Le crépuscule du corbeau).

>>Lire aussi: La gastronomie marocaine à l’honneur lors d’une cérémonie de l’Association des femmes diplomates arabes en Espagne

La poétesse Nassima Raoui a participé avec son poème « A Tanger » de son recueil « Avant que Tanger ne se réveille » et le poème « Une petite symphonie« . Le public a été obnubilé par les différentes lectures comme en témoignent leurs acclamations interminables ayant ponctué les présentations des poètes tout au long de cette soirée culturelle par excellence. Quant au poète égyptien, Ahmed Abdelmouneïm Hijazi, il a gratifié le public de ses différents poème, notamment « Talal al waqt » qui décrit la beauté et la joliesse de l’Andalousie.

Cette soirée poétique s’inscrit dans le cadre du programme culturel et artistique aussi riche que diversifié du ministère égyptien de la Culture, organisé depuis vendredi à l’occasion de la célébration de Luxour, capitale de la culture arabe en 2017. Le programme de cet événement artistique prendra fin ce dimanche par la cérémonie de remise à la ville d’Oujda du flambeau de la capitale de la culture arabe en 2018.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire