ban600

Le Maroc peut être un vrai leader dans le cadre de l’initiative « Compact with Africa » du G20

Le Maroc peut être un vrai leader dans le cadre de l’initiative « Compact with Africa » du G20

Le Maroc peut être un vrai leader dans le cadre de l’initiative du G20 baptisée « Compact with Africa », a souligné, mardi à Berlin, la présidente de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), Meriem Bensalah Cheqroun.

Le Maroc a été éligible à cette initiative puisqu’il a démontré qu’il est en avance par rapport à beaucoup de pays d’Afrique et qu’il peut être un vrai leader dans le cadre de ce partenariat, a affirmé la présidente de la CGEM, dans une déclaration à la MAP, en marge de la conférence internationale  »Partenariat G20/Afrique, investir dans un avenir en commun », organisée les 12 et 13 juin dans la capitale allemande.

Mme Bensalah Cheqroun a indiqué que le Maroc a été éligible à cette initiative grâce à sa stabilité politique, au rôle régional qu’il joue, mais également au climat des affaires, qui reste à un bon niveau et qui est favorable à l’investissement. Elle a aussi cité un autre critère fondamental, à savoir le fait que le Royaume est le premier investisseur en Afrique, ajoutant que le Maroc a ainsi démontré sa capacité d’accompagner ses propres entreprises et de générer une intégration Sud-Sud plus forte.

L’éligibilité du Maroc est également due à sa position géostratégique importante de pays à la fois méditerranéen et africain, a-t-elle expliqué, évoquant en outre les volumes des investissements et de commerce que le Royaume a avec l’Europe. Ces volumes des investissements et de commerce avec l’Europe et la position du Maroc en tant que premier investisseur en Afrique, font du Royaume un trait d’union entre le G20 et le continent africain, a-t-elle fait observer.

La présidente de la CGEM a indiqué que la conférence internationale  »Partenariat G20/Afrique de Berlin est un moment important pour le continent, mettant en exergue les efforts déployés par SM le Roi Mohammed VI pour faire du Maroc une porte d’entrée vers l’Afrique.

‘’Nous avons démontré que nous avons un partenariat public-privé fort et que le Maroc s’est positionné en tant que premier investisseur à l’échelon continental et ce grâce à plusieurs leviers’’, a-t-elle dit.

Elle a particulièrement insisté, dans ce contexte, sur la volonté de l’Etat marocain d’accompagner l’investissement et le co-développement pour plus de valeur ajoutée et plus de développement économique et social, tout en mettant en relief le rôle fondamental du secteur privé en tant que partenaire fort et important du public, puisque les entreprises marocaines sont présentes dans 25 pays d’Afrique. Elle a ajouté que le Maroc a le premier réseau d’assurance à l’intérieur du continent et le deuxième réseau bancaire. ‘’Avoir des assurances et des banques c’est aussi un moyen d’accompagner le financement et le développement des entreprises dans les pays cibles des entreprises’’, selon elle.

Mme Bensalah Cheqroun a fait savoir à cet égard que la CGEM s’est dotée d’une vingtaine de conseils d’affaires dans au moins vingt pays d’Afrique, lesquels conseils sont une plate-forme d’échange et d’accompagnement à l’investissement des PME et des grandes banques.

Abordant le rôle que le G20 peut jouer pour la promotion de l’investissement en Afrique, elle a indiqué que ce Groupe créer des fonds de garantie, aider les entreprises à répondre aux normes , et le secteur privé à pouvoir élargir son spectre d’accès aux marchés avec des normes bien définies, faire de la formation. Il peut aussi apporter son assistance en matière de simplification des procédures de financement, d’accompagnement spécifique à la PME et à la toute petite entreprise.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire