ban600

Ouverture à la Brasilia d’une conférence sur la coopération sud-sud pour la production durable

Ouverture à la Brasilia d’une conférence sur la coopération sud-sud pour la production durable

Les travaux de la « Conférence sur la coopération Sud-Sud pour la production et la consommation durables », une rencontre internationale axée sur les thématiques du développement durable, se sont ouverts, jeudi à Brasilia, en présence de représentants d’une quarantaine de pays, d’Afrique, d’Amérique Latine et des Caraïbes, dont le Maroc.

 

« La participation du Maroc à cette rencontre vise à présenter la stratégie du tourisme durable mise en œuvre par le ministère du Tourisme en vue de maximiser les effets positifs du tourisme sur le plan socio-économique, minimiser l’impact sur l’environnement et développer un secteur touristique à faibles émissions de carbone », a déclaré à la MAP Mohammed Bekkali, analyste chargé du programme tourisme durable au sein du ministère du Tourisme.

La conférence de deux jours, organisée par ONU environnement avec le soutien du ministère de l’environnement brésilien, se fixe pour objectifs la promotion d’un échange fructueux d’expériences et de connaissances entre les pays d’Afrique, d’Amérique Latine et des Caraïbes autour des meilleures pratiques à adopter pour réaliser des objectifs inscrits dans l’agenda 2030 pour un développement durable.

« Cette rencontre, la première du genre consacrée au développement durable à travers la coopération sud-sud, est une importante initiative soutenue par le Brésil, qui permettra de favoriser un échange d’expériences réussies autour de la thématiques liées aux objectifs du développement durable (ODD) 2030 », a indiqué, pour sa part, Adriana Zacarias, coordinatrice régionale du programme de l’efficacité des ressources en Amérique Latine et les Caraïbes d’ONU environnement au sein d’ONU environnement.

Intervenant lors de la séance d’ouverture, qui s’est déroulée au siège du ministère des Relations extérieures, le ministre brésilien de l’environnement, Sarney Filho, a mis en relief l’importance du partenariat sud-sud sud et du partenariat triangulaire en tant que locomotive pour la mise en œuvre des ODD et des objectifs inscrits dans le cadre décennal de programmation pour une consommation et une production durables (dit 10YFP pour « 10 Year Framework of Programmes »).

M.Filho a relevé que le Brésil a contribué à hauteur d’un million de dollars l’initiative 10 YFP, soit la plus haute contribution d’un pays en développement, avant de souligner que cet apport a permis le lancement de cinq projets de développement durable, dont deux en Afrique du Sud, un en Uruguay, un en Colombie et un autre qui a bénéficié au Kenya, au Burkina Faso et au Népal.

Selon lui, « la coopération Sud-Sud sera une dimension extrêmement importante dans le renforcement de réseaux internationaux et des liens au service des pays du sud ».

« Je suis convaincu que nos efforts collectifs, notre ingéniosité et notre capacité à nous inspirer mutuellement de projets et des initiatives réussies en matière du développement durable apporteront prospérité et équilibre à nos sociétés », a-t-il dit.

Les participants à cette cérémonie d’ouverture ont, par ailleurs, relevé que le modèle de consommation et de production a presque atteint ses limites d’où l’importance de revenir sur une conception de la prospérité partant du principe que les ressources naturelles sont gratuites et exploitables à l’infini.

Cette rencontre qui se poursuivra vendredi propose des panels de haut niveau consacrés notamment à la « coopération Sud-Sud pour réaliser une production et une consommation durables », aux « Priorités régionales et meilleures pratiques en matière de coopération Sud-Sud », au « Renforcement des capacités des PME en matière d’innovation et d’activités durables » et à « La promotion du financement de modèles de production et de consommation durable ».

La rencontre, qui prévoit une série de réunions de groupes de travail en vue de favoriser les échanges autour des différentes thématiques relatives au développement durable, sera sanctionnée par une série de recommandations pour favoriser un passage à un modèle de consommation durable.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire