ban600

La Russie dit avoir déjoué une attaque du groupe EI à Sakhaline

La Russie dit avoir déjoué une attaque du groupe EI à Sakhaline

Les services de sécurité russes (FSB) ont annoncé mercredi avoir déjoué une attaque préparée par des partisans du groupe jihadiste Etat islamique (EI) à Sakhaline, une île de l’Extrême-Orient russe riche en hydrocarbures.

“Le FSB a mis fin aux activités de partisans de l’EI qui préparaient un attentat retentissant dans un endroit peuplé sur l’île de Sakhaline”, ont indiqué les services de sécurité dans un communiqué.

Deux personnes – un citoyen russe et un ressortissant d’une république d’Asie centrale – ont été arrêtés à Ioujno-Sakhalinsk, chef-lieu régional, dans le cadre de cette opération, selon la même source.

Lors des perquisitions à leur domicile, le FSB a saisi un engin explosif artisanal, des matériaux de propagande de l’EI et de la littérature extrémiste interdite, ajoute le communiqué.

Cette annonce intervient moins d’un mois après une explosion dans le métro de Saint-Pétersbourg, deuxième ville de Russie (nord-ouest), qui a fait 15 morts et des dizaines de blessés. Selon les enquêteurs, son auteur présumé, un jeune kamikaze originaire du Kirghizstan, ex-république soviétique d’Asie centrale, a également été tué dans l’attentat, revendiqué par “Bataillon de l’imam Chamil”, un groupe peu connu lié à Al-Qaïda.

Le Kirghizstan, notamment sa région d’Och (sud), est connu pour avoir fourni d’importants contingents au groupe Etat islamique (EI) en Syrie et en Irak.

Le groupe EI a en revanche revendiqué l’attaque ayant fait deux morts la semaine dernière dans les locaux des services secrets russes FSB à Khabarovsk, dans l’Extrême-Orient, même si les autorités russes ont lié cette attaque à un groupe néo-nazi.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire