ban600

Le Syndicat marocain des professionnels des arts dramatiques : Plus d’ouverture sur les artistes africains

Le Syndicat marocain des professionnels des arts dramatiques : Plus d’ouverture sur les artistes africains

Lors d’une réunion tenue, récemment, en préparation pour son 7ème congrès national, le syndicat marocain des professionnels des arts dramatiques ont plaidé pour une large ouverture et une multiplication des programmes d’échanges culturels et professionnels avec leurs homologues africains.

C’était aussi l’occasion d’échanger et de s’arrêter sur l’accord de jumelage signé avec le syndicat français des artistes-interprètes (SFA) qui se verra prolongé de cinq ans, lors d’une réunion commune prévue les 21 et 22 février, à Paris.

Le Bureau du syndicat annonce que le programme de partenariat avec le SFA, sous la tutelle de la Fédération internationale des acteurs (FIA), a eu des effets favorables sur la série de législation du secteur artistique qu’a connu le Maroc et qui devrait être exploitée et mise en œuvre sur le terrain.

Plusieurs autres questions ont été soulevées, lors de cette réunion, notamment la nouvelle loi relative aux professions artistiques et les difficultés rencontrées quant à sa mise en œuvre. Par ailleurs, le Bureau du syndicat s’est mis d’accord sur l’ouverture de dossiers de revendications en faveur des artistes au statut CDD pour qu’ils puissent bénéficier pleinement de leurs droits, dans le cadre de la loi de l’artiste et des professions artistiques. Les intervenants  ont évoqué aussi les droits des éditeurs et les textes liés à l’organisation du secteur du cinéma et de la production audiovisuelle.

Et pour clôturer cette réunion, Le Bureau syndical a invité les adhérents à se mobiliser en masse pour la réussite du 7ème congrès national du Syndicat et pour davantage de réalisations et d’acquis.

Chaouki Oulkhir 

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire