Le Grand Prix du douzième Concours international de piano SAR la Princesse Lalla Meryem

Le Grand Prix du douzième Concours international de piano SAR la Princesse Lalla Meryem a été remporté, pour la première fois, par une jeune pianiste marocaine, Nour Ayadi, selon l’Association les amitiés musicales, organisatrice de cet événement.

Ainsi, après le traditionnel concert des lauréats, le Jury international, présidé par le Français Dominique Merlet, a annoncé le palmarès “qui restera historique”, puisque le Grand Prix de SAR la Princesse Lalla Meryem a été décerné, pour la première fois, à la Marocaine Nour Ayadi (17 ans).

Le deuxième Prix de Virtuosité a été attribué ex aequo au pianiste italien Danilo Mascetti et à la pianiste ukrainienne Tetiana Shafran, a précisé l’association dans un communiqué.

Cette année, les jeunes pianistes marocains se sont particulièrement distingués parmi les 27 nationalités représentées dans ce concours, a indiqué le communiqué, faisant savoir que les plus méritants ont été encouragés par l’octroi de prix, de bourses de perfectionnement et de tournées de concerts au Maroc et à l’étranger.


Le jury et le public ont apprécié la participation des pianistes marocains aux plus hauts degrés des épreuves, selon la même source qui a souligné que la mission du concours est “pleinement justifiée” car il a permis à ces pianistes de se confronter à leurs pairs et à un jury international et de s’aguerrir aussi bien au niveau technique que dans la compréhension des œuvres et la maturité musicale.