Abdellatif Ouahbi: « Il est temps de normaliser nos relations au sein du PAM avec le PJD »

Abdellatif Ouahbi parti

Changement de discours vis-à-vis des barbus. Le parlementaire et un des dirigeants du Parti authenticité et modernité (PAM), Abdellatif Ouahbi, a estimé dans une interview que le moment est venu pour le parti du tracteur de « normaliser ses relations » avec le Parti justice et développement (PJD).

Ci-après la traduction de cette interview accordée à Alyaoum24 :

« 1 – Pourquoi cherchez-vous une alliance avec le Parti justice et développement (PJD)?

Je ne cherche aucune alliance et il est trop tôt de parler d’alliance. Ce que nous cherchons réellement, c’est la normalisation des relations de notre parti avec tous les partis, y compris le PJD et le Parti du progrès et du socialisme (PPS). Nous avons une confrontation avec un seul parti parce qu’il veut s’infiltrer dans notre parti. Quant aux autres partis qui nous respectent, comme le Parti de l’Istiqlal (PI), le PPS et le PJD, nous ne pouvons que les respecter. Encore une fois, j’affirme qu’il ne s’agit d’aucune alliance, car rien n’est sur la table pour que nous formions une alliance à son sujet.

2 – Mais certains considèrent l’approche que vous défendez comme étant contraire à la ligne politique arrêtée par votre parti lors de son dernier congrès…

C’était une mauvaise orientation, et nous en discuterons lors du prochain congrès pour prendre une décision. Je ne comprends pas pourquoi tous les partis ont le droit de se rapprocher et de travailler avec le PJD sauf nous, et je ne connais pas la raison qui nous empêche de communiquer avec les autres partis. Nous avions une relation conflictuelle avec le PPS, et aujourd’hui notre relation est très bonne, tout comme notre relation avec le PI, qui était marquée par des différends, mais aujourd’hui, notre relation avec lui est empreinte de respect…

3 – Comment interprétez-vous les messages de « flirt » que vous adresse le PJD?

Je pense que leur conviction religieuse les y prépare, en ce sens que le verset coranique dit si vous êtes salués alors répondez avec des salutations similaires ou meilleurs. Deuxièmement, j’ai de bonnes relations avec le PJD. Je n’ai jamais insulté ou humilié un de ses membres, autant que j’ai discutés avec eux et les ai critiqués, et ceci est mon droit politique et constitutionnel…

4 – Mais il y a ceux qui disent que ce qui se passe, c’est un rapprochement entre des personnes et non pas entre des institutions?

Les relations évoluent progressivement pour devenir entre des institutions, et cela s’est produit à Marrakech entre les élus des deux partis, en plus de notre alliance au niveau du Conseil de la région de Tanger. Ce sont donc des pas dont le but est de normaliser les relations entre les deux partis. Nous voulons un dialogue pour un respect mutuel, et s’il est nécessaire à partir de l’opposition, je n’ai rien contre, mais dans le respect, car je rejette, par exemple, ce qui se passe dans la commune de Rabat du fait de certains élus, notre rôle n’est pas de créer des problèmes dans les collectivités territoriales, mais de jouer le rôle de l’opposition dans le cadre de la loi et du respect.

5 – Pourquoi n’avez-vous pas attendu le congrès du parti pour exprimer cette vision afin qu’elle devienne une ligne politique du parti?

J’ai exprimé des positions et des idées au sein du parti et il est apparu que d’autres membres de notre parti ont la même opinion. Le moment est venu pour normaliser les relations entre nous et le PJD. Nous sommes différents, mais nous partageons les mêmes positions à l’égard des constantes, c’est-à-dire la monarchie et la religion islamique. Quant à la différence sur la gestion, elle est naturelle ».

Source: article19.ma