A LA UNEEconomie

Accords agricole et de pêche Maroc/UE : L’Espagne ne peut pas mettre en péril l’avenir de centaines de familles

Le gouvernement espagnol est appelé à défendre la continuité des accords agricole et de pêche entre le Maroc et l’UE pour ne pas mettre en péril l’avenir des centaines de familles suite à la décision en 1ère instance du Tribunal de l’Union européenne (UE) concernant ces accords, a souligné l’eurodéputé espagnol, Juan Ignacio Zoido.

Les accords entre l’UE et le Maroc sont « fondamentaux, tant pour les Marocains que pour les Européens, et surtout pour nous, les Espagnols« , a relevé M. Zoido, ancien ministre espagnol de l’Intérieur, dans un communiqué, rapporté, mardi, par des médias locaux.

Pour cette raison, a souligné M. Zoido, « l’Espagne ne peut tout simplement pas se permettre de mettre en péril l’avenir de centaines de familles« , appelant son pays à défendre la continuité de la coopération avec le Maroc dans les domaines agricole et de pêche.

→Lire aussi : Accords et partenariats : Les relations Maroc-UE en chiffres  

Sur les 132 navires européens qui pêchent dans la zone de pêche marocaine, 93 sont espagnols, a rappelé M. Zoido, ancien maire de Séville.

« Ainsi, il nous appartient maintenant de préserver cette coopération » sur les aspects commerciaux avec un « partenaire prioritaire » comme le Maroc, a-t-il martelé.

Le gouvernement espagnol doit collaborer avec les institutions européennes pour atténuer les effets négatifs de la décision prise par la justice de l’UE sur les accords avec le Maroc, a conclu M. Zoido.

( Avec MAP )

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page