Appel d’Al Qods : L’UE salue le maintien du statut quo

Al Qods

L’Union européenne “reconnait l’importance particulière des lieux saints de Jérusalem pour les trois religions monothéistes», a indiqué un de ses porte-paroles dans une déclaration à la MAP en réaction à la signature, samedi dernier à Rabat, de l’Appel d’Al Qods par SM le Roi Mohammed VI et le Pape François.

«L’UE reconnaît l’importance particulière des lieux saints de Jérusalem pour les trois religions monothéistes et est fermement convaincue que le statut quo mis en place en 1967 doit être maintenu conformément aux ententes précédentes», a affirmé le porte-parole de l’UE.

→ Lire aussi : L’Appel d’Al-Qods s’inscrit en droite ligne de la position du SG de l’ONU

Dans l’Appel d’Al Qods, SM le Roi et le Pape François, rappelle-t-on, ont souligné la nécessité de préserver la Ville Sainte comme patrimoine commun de l’humanité et, par-dessus tout pour les fidèles des trois religions monothéistes, comme lieu de rencontre et symbole de coexistence pacifique, où se cultivent le respect réciproque et le dialogue.

L’Appel d’Al Qods plaide également en faveur de la conservation et la promotion du caractère spécifique multi-religieux, de la dimension spirituelle et de l’identité particulière de la Ville Sainte.


SM le Roi Mohammed VI et le Pape François ont appelé à ce que, dans la Ville Sainte, «soient garantis la pleine liberté d’accès aux fidèles des trois religions monothéistes et le droit de chacune d’y exercer son propre culte, de sorte qu’à Jérusalem/ Al Qods Acharif s’élève, de la part de leurs fidèles, la prière à Dieu, Créateur de tous, pour un avenir de paix et de fraternité sur la terre”.