Arabie saoudite: deux hommes se font exploser lors d’une opération de police

Deux hommes se sont donnés la mort samedi en actionnant leurs ceintures explosives après un échange de tirs avec les forces de sécurité saoudiennes à Jeddah (ouest), a indiqué le ministère de l’Intérieur en annonçant l’arrestation d’un autre suspect.

Les forces de sécurité ont mené un raid contre un repaire de “terroristes” servant à la fabrication de ceintures et d’engins explosifs dans un quartier du sud de Jeddah, a ajouté un porte-parole du ministère.

Mais les deux hommes qui s’y barricadaient ont tiré en direction des forces de sécurité, qui ont riposté. Refusant de se rendre, ils ont fini par “se faire exploser en détonant leurs ceintures d’explosifs”, a poursuivi le porte-parole dans un communiqué publié par l’agence officielle Spa.

Leurs corps ont été “déchiquetés” par l’intensité de l’explosion, qui a fait sauter leur repaire, a-t-il encore dit.


Les autorités régionales avaient fait état plus tôt dans la journée de la mort des deux hommes, précisant sur Twitter qu’ils s’étaient “suicidés en détonant leurs ceintures explosives” lors d’une opération policière.

Un incendie s’est déclaré sur le lieu de la fusillade, selon des images postées par des internautes sur Twitter.

Dans une deuxième opération menée simultanément samedi dans un autre quartier de Jeddah, les forces de sécurité ont arrêté un Saoudien, soupçonné de complicité avec les deux personnes tuées, ainsi qu’une femme pakistanaise que le suspect a présentée comme son épouse, a encore indiqué le communiqué.

Le 7 janvier, deux Saoudiens, soupçonnés d’appartenance à des réseaux jihadistes, avaient été abattus dans une opération de police à Ryad, selon le ministère de l’Intérieur.


Fin octobre, les autorités saoudiennes avaient annoncé avoir démantelé deux cellules “terroristes” liées au groupe jihadiste Etat islamique (EI), dont l’une avait projeté un attentat lors d’un grand match de football à Jeddah, la capitale économique du royaume.

Les huit membres de ces cellules, dont deux Pakistanais, un Syrien et un Soudanais, avaient été arrêtés, selon elles.

L’Arabie saoudite est membre de la coalition internationale qui, sous la conduite des Etats-Unis, combat les jihadistes de l’EI en Syrie et en Irak.

Le royaume a été le théâtre depuis fin 2014 d’une série d’attaques et d’attentats revendiqués par l’EI. Ces actions ont principalement visé la minorité chiite ainsi que les forces de sécurité. Elles ont coûté la vie à des dizaines de personnes, notamment dans l’est du pays.