A LA UNE

Autriche : élection du Maroc à la présidence de la Commission des Nations-Unies pour la prévention du crime et la justice pénale

L’ambassadeur du Maroc en Autriche, Lotfi Bouchaara, a été élu, vendredi à Vienne, à la présidence de la Commission des Nations-Unies pour la prévention du crime et la justice pénale (CCPCJ) pour un mandat d’une année à l’occasion de la tenue de la 27ème session de cette instance en mai prochain, succédant ainsi à son homologue japonais, Mitsuru Kitano.

La candidature du diplomate marocain qui est également représentant permanent du Royaume auprès des organisations internationales à Vienne a été présenté par le Groupe Africain et son élection a été faite par acclamation. Dans une allocution de circonstance devant les membres de la Commission, M.Bouchaara a exprimé ses remerciements aux représentants des États membres pour ce témoignage renouvelé de confiance pour le Royaume du Maroc.

A rappeler que l’ambassadeur du Maroc en Autriche avait assuré la première vice-présidence de cette même commission lors de sa 26ème session, réussissant à donner une issue favorable aux négociations concernant dix résolutions qui avaient été soumises par les États membres à ladite commission. Ces résolutions ayant trait a des thématiques relatives, entre autres, au terrorisme, la lutte contre la traite des personnes ou encore la criminalité transnationale organisée.

La présidence marocaine a, quatre jours durant, tenu des consultations informelles intenses avec l’ensemble des États membres au sujet desdits projets de résolutions soumis à ladite Commission. La nature de certains de ces projets et des thématiques, en particulier celles relatives à la lutte contre le terrorisme, à la cybercriminalité, au trafic des êtres humains, à l’approche genre et à la lutte contre la criminalité transnationale organisée avaient fait l’objet d’âpres négociations entre les différentes sensibilités régionales.

Mais grâce aux bons offices du diplomate marocain, les dix projets de résolutions présentés avaient finalement été adoptés. La Commission pour la prévention du crime et la justice pénale a été créée par le Conseil économique et social des Nations-Unis dans sa résolution 1992/22, à la suite d’une demande de l’Assemblée générale formulée dans sa résolution 46/152 en tant que commission technique.

Le Conseil a assigné des mandats et priorités à la CCPCJ dans sa résolution 1992/22, insistant, entre autres, sur une action internationale pour combattre la criminalité nationale et transnationale et l’amélioration de l’efficience et de l’impartialité des systèmes d’administration de la justice pénale.

En outre, la CCPCJ offre aux États membres un forum d’échange d’expertise, d’expériences et d’informations en vue de développer des stratégies nationales et internationales et d’établir des priorités dans la lutte contre la criminalité. La commission regroupe 40 États dont le Maroc qui a été réélu pour un deuxième mandat consécutif le 5 décembre dernier à New York.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page