A LA UNEEnseignement et éducation

Baisse du nombre d’élèves ayant quitté les bancs de l’école en 2019-2020

La saison scolaire 2019-2020 a connu une baisse significative du nombre d’élèves ayant abandonné l’école dans les trois cycles de l’enseignement, s’élevant ainsi à moins de 55.200 élèves, a indiqué, mardi à Rabat, le ministre de l’Éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Saaid Amzazi.

“Le pourcentage des élèves ayant abandonné l’école entre les années scolaires 2018-2019 et 2019-2020 est passé de 2,7% à 2,1% dans l’enseignement primaire, de 12,1% à 10,4% dans l’enseignement secondaire collégial et de 8,8% à 7,4% dans l’enseignement secondaire qualifiant”, a expliqué le ministre lors d’un exposé sur les secteurs de l’éducation, de la formation et de l’enseignement supérieur, présenté devant la Commission de l’enseignement, de la culture et de la communication à la Chambre des représentants.

M. Amzazi a par ailleurs indiqué que le nombre d’établissements d’enseignement au titre de l’année scolaire 2020-2021 a atteint 11.487, dont 6.309 en milieu rural (55%), en plus de 13.155 écoles satellites, ajoutant que le nombre des internats est de 924 au niveau national, dont 575 en milieu rural.

Concernant l’élargissement du réseau des écoles communautaires, le ministre a fait savoir qu’au titre de l’année scolaire actuelle, leur nombre a atteint 188 écoles, soit 64 écoles supplémentaires par rapport à la saison scolaire 2017-2018, outre la planification de la construction de 104 autres écoles communautaires (45 écoles en 2021, 30 en 2022 et 29 en 2023.

Il sera également procédé à l’élaboration d’un nouveau programme pour élargir ces écoles à travers la construction de 150 unités durant la période 2022-2026 en partenariat avec la Banque européenne d’investissement (BEI), a-t-il poursuivi.

M. Amzazi a par ailleurs passé en revue les importantes mesures entreprises pour mettre en œuvre les dispositions de la loi-cadre 17.51, dont la réalisation d’une étude autour de l’évaluation du montant global de la réforme jusqu’en 2030, la mise en place des plans régionaux pour la mise en œuvre de la loi-cadre et du plan d’action des Académies régionales et des universités pluriannuelles 2021-2023, outre l’harmonisation du projet d’efficacité de la performance de l’année 2021 et du système de gestion budgétaire avec les projets stratégiques dédiés à l’application de la loi-cadre.

Parmi les importantes mesures figurent aussi l’élaboration d’un plan législatif et organisationnel qui comprend 81 textes de loi et documents référentiels, a-t-il ajouté.

Avec MAP

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page