Une banque française visée par une plainte pour complicité dans le génocide rwandais