A LA UNE

Blocage de routes à travers le Liban par des manifestants en colère

La poursuite des manifestations au Liban dénonçant des conditions de vie difficile a été marquée, mardi, par le blocage de plusieurs routes à travers le pays, notamment celles menant à la capitale Beyrouth.

Au lendemain d’une forte mobilisation des Libanais qui dénoncent des conditions de vie difficiles sur fond de crise socio-économique, une poignée de manifestants ont bloqué différentes routes à travers le pays avec des pneus et des bennes à ordure en feu, accentuant les troubles quasi-quotidiens que connaît le pays du Cèdre.

Néanmoins, aucune confrontation majeure n’a eu lieu entre les protestataires et les forces de l’ordre qui ont rouvert, mardi matin après une brève fermeture, l’autoroute de Jal el-Dib et un autre axe vital au nord de Beyrouth, alors que d’autres axes ont été bloqués notamment à Tripoli (nord) ou dans la région de la Bekaa (est).

Ces blocages des routes ont provoqué des embouteillages qui ont eu un impact sur le mouvement des ambulances et le transport de matériel médical, dans un pays qui bataille contre le Coronavirus après avoir enregistré des pics inédits de contamination.

Avec MAP

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page