BNP Paribas quittera-t-il le Maroc ?

BNP Paribas

Par Khadija Skalli

Des spéculations circulent en ligne sur une éventuelle cession de sa filiale marocaine BMCI à des investisseurs du Golfe. Une source interne à BMCI, contactée par Maroc diplomatique, affirme que « BNP Paribas s’engage toujours au Royaume ».

Le groupe bancaire français BNP Paribas quittera-t-il le Maroc en 2020 ? Des spéculations circulent en ligne sur une éventuelle cession de sa filiale marocaine BMCI à des investisseurs du Golfe. « Non », tranche une source interne à BMCI, contactée par Maroc diplomatique. « BNP Paribas s’engage toujours au Maroc. La maison mère n’a pas communiqué sur une éventuelle cession de sa filiale marocain à des investisseurs du golfe », ajoute notre source, qui affirme que certaines agences BMCI ont été fermées ces dernières années.

Ces spéculations interviennent dans la foulée de l’annonce du départ de BNP Paribas du Gabon. A partir de cette année 2019, le groupe bancaire français ne sera plus actionnaire à la Banque internationale pour le commerce et l’industrie du Gabon (BICIG).

L’information a été donnée par le Président du conseil d’administration de la BICIB, Etienne Guy Mouvaga Tchioba, vendredi dernier, lors d’une assemblée générale de la banque à Libreville, rapporte la presse gabonaise.


→ Lire aussi : BMCI: Le RNPG boosté par la baisse du coût du risque en 2017

« Les 47% des parts détenues par BNP Paribas ont été cédé au Fonds gabonais d’investissement stratégique (FGIS) », précise la même source. Ce départ du groupe français intervient au moment où les activités de la banque font preuve d’une belle dynamique de développement affichant  des performances significatives, regrette le président conseil d’administration de la BICIB. En 2018, la BICIG avait réalisé un résultat net de 11 milliards Franc CFA contre 9 en 2017.

Par ailleurs, BNP Paribas envisage également de céder sa participation dans sa filiale tunisienne, l’Union bancaire pour le commerce et l’industrie (UBCI), rapporte la presse tunisienne.

Cette banque a révélé, dans un communiqué, que sa maison mère l’a informé de l’ouverture d’une réflexion stratégique sur sa participation. «BNP Paribas a porté à la connaissance du Conseil d’administration avoir ouvert une réflexion stratégique sur sa participation au capital de l’UBCI », précise la banque tunisienne.


«BNP Paribas indique que cette démarche vise à explorer les alternatives et les partenariats possibles permettant à l’UBCI de mieux mettre en œuvre son potentiel de développement dans les années qui viennent au bénéfice de ses actionnaires, de ses clients et des équipes de la banque et que, dans ce cadre, un processus non exclusif est engagé avec de tels partenaires», ajoute la même source.