A LA UNEMonde

Bouteflika admis à l’hôpital de Grenoble

 

La petite santé du président est toujours résistante

Le président algérien Abdelaziz Bouteflika, a été admis, encore une fois, hier après-midi au groupe hospitalier mutualiste de Grenoble en France. Les allers- retours du président algérien sont devenus un rituel  que même l’information passe inaperçue.

Selon la presse française, admis hier jeudi à l’hôpital de Grenoble, Abdelaziz Bouteflika se trouve toujours ce vendredi à la clinique. Le dispositif de sécurité instauré, hier vers 16 heures, par les forces de l’ordre est d’ailleurs toujours mis en place, d’après la presse locale, en l’absence totale de communication officielle. La presse française qui effectue des investigations sur place, demeure la seule source et pour l’opinion publique algérienne et pour les observateurs internationaux. En effet,  «  le président Bouteflika devrait rester hospitalisé à Grenoble jusqu’à vendredi soir, voire samedi matin ». Abdelaziz Bouteflika devrait, durant son admission dans cette clinique française, subir une série d’examens dans le service de cardiologie du docteur Jacques Monségu, qui l’avait déjà suivi lors de son hospitalisation,  en 2013, au Val-de-Grâce puis, en 2014, au groupe hospitalier mutualiste de Grenoble.

Rappelons qu’au lendemain des attentats de Paris, le 13 novembre, la France a demandé au président Bouteflika, hospitalisé quelques jours au Val de Grâce, de libérer sa place afin de pouvoir accueillir les blessés dont le nombre était si élevé que tous les moyens hospitaliers ont dû être mobilisés, y compris ceux des établissements relevant de l’armée.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page