A LA UNEEnseignement et éducation

Casablanca: inauguration d’un nouvel espace Campus France

L’ambassadrice de France au Maroc, Hélène Le Gal, et le secrétaire général du ministère de l’Education Nationale, de la Formation Professionnelle, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Youssef Belqasmi, ont inauguré, vendredi, un nouvel espace Campus France au sein de l’Institut français de Casablanca.

Dans un document distribué à la presse, l’Ambassade de France, Campus France Maroc et l’Institut Français de Casablanca, indiquent que les étudiants marocains (43 000) représentent la première communauté d’étudiants étrangers en France. Chaque année, les candidats marocains aux études en France sont de plus en plus nombreux. En dix ans, le nombre de candidatures a doublé en passant de 12 000 en 2011 à 24 000 en 2021, dont 8 000 issus de Casablanca et de sa région.

Face à l’augmentation du nombre de candidatures, l’Institut français du Maroc a fait le choix de construire un nouveau bâtiment et d’y installer l’Espace Campus France de Casablanca, ajoute la même source.

Doté d’un grand hall d’accueil lumineux, d’une salle de conférence dédiée aux séances d’information sur les études en France et de 15 box d’entretien individuel, ce nouvel espace permet d’accueillir les nombreux candidats dans les meilleures conditions et de bien les préparer à leur projet d’études en France.

Par ailleurs, ce bâtiment héberge des salles de cours numériques innovantes. Elles permettent à l’Institut français de Casablanca de répondre à la demande croissante du public casablancais de se former en français, dans un espace adapté aux nouvelles pratiques pédagogiques et d’accompagner la transition numérique éducative au Maroc.

→ Lire aussi : L’Université Euromed de Fès (UEMF): un éco-campus pionnier, des infrastructures modernes et des plateformes de recherche et d’innovation à la pointe de la technologie

Ainsi, les futurs candidats aux études en France trouveront dans un même lieu un service complet, qui leur permettra de se préparer de manière optimale et de renforcer leurs chances d’intégrer un établissement d’enseignement supérieur français, indique le document, notant que ce projet d’extension inclut également la création d’un jardin de 1500 m² en cœur d’îlot. Outre sa fonction d’agrément, il permettra l’accueil d’évènements et la projection de films en plein air, offrant de nouvelles potentialités en termes de programmation culturelle pour l’Institut français de Casablanca dont les futurs étudiants en France bénéficieront. Implanté sur l’emprise de l’Institut français de Casablanca, le nouveau bâtiment se trouve dans un quartier historique autrefois destiné à héberger les officiers de la Marine.

La dénomination de l’actuel centre de langue (villa Galion, au 123 boulevard Zerktouni) et celle de l’ancienne villa Goémons (6 rue Moulay Bouchaïb) témoignent de cette histoire.

Se référant à ce passé tout en le renouvelant, le nouvel édifice – dénommé Goélette – préserve le patrimoine existant.

A échelle humaine, il s’insère avec discrétion dans le bâti tout en mettant en valeur l’architecture typique de la villa Goémons, elle aussi rénovée.

L’accès à ces deux bâtiments se fera désormais par le boulevard Zerktouni et le square Mohamed Abdou depuis le centre de langue.

Le public pourra ainsi profiter d’un nouveau jardin en cœur d’îlot – l’Esplanade des Goélands – conçu à l’emplacement d’un ancien terrain de tennis.

Campus France Maroc est un service de l’Ambassade de France au Maroc, qui a pour mission de promouvoir l’enseignement supérieur français, informer sur les études en France, accompagner les candidats dans la construction de leur projet d’études, faciliter les candidatures auprès des établissements d’enseignement supérieur français, animer le réseau des alumni marocains de l’enseignement supérieur français grâce à ses quatre espaces, situés à Rabat, Casablanca, Fès et Marrakech ainsi qu’aux chargés d’information Campus France dans les autres antennes de l’Institut français du Maroc, les services de Campus France Maroc sont déployés sur l’ensemble du Royaume. Par ailleurs, les Instituts français de Tanger, Oujda et Agadir hébergent des antennes numériques, permettant ainsi aux candidats des régions éloignées de passer leur entretien en visioconférence.

( Avec MAP )

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page