Conseil municipal de Mohammedia : Iman Sabir du PJD reste à son poste

Conseil municipal de Mohammedia : Iman Sabir du PJD reste à son poste

Par Khadija Skalli

Le tribunal administratif de Casablanca rejette le recours présenté par le Rassemblement national des indépendants (RNI) et le parti authenticité et modernité  (PAM). La présidence du conseil municipal de Mohammedia reste donc dans le giron du parti de la lampe.

 Le tribunal administratif de Casablanca tranche sur le différend opposant le PJD au RNI concernant la présidence du conseil municipal de Mohammedia. Cette instance a rejeté le recours présenté par le Rassemblement national des indépendants (RNI) et le parti authenticité et modernité  (PAM).

La candidate des islamistes, Imane Sabir, qui a remporté le 31 décembre 2018 les élections pour la présidence du Conseil municipal, reste donc à son poste. Le tribunal administratif a rendu sa décision aujourd’hui lundi 11 mars. La présidence du conseil municipal de Mohammedia reste dans le giron du parti de la lampe.

Pour rappel, Imane Sabir succède à Hassan Antra, un Péjidiste destitué par la majorité des membres du Conseil en octobre 2018 avant d’être démis de ses fonctions suite à un verdict du tribunal administratif de Casablanca, saisi par le ministère de l’Intérieur. Son rival était  Mohamed Atouani, candidat du parti de la colombe. La candidate du PJD a obtenu 23 voix lors des élections. Une victoire qui n’est pas du goût du RNI.

Le jugement du tribunal administratif met ainsi fin au bras de fer qui se joue depuis des mois entre le parti de Aziz Akhannouch et de celui de Saâddine Othmani.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :