Contrôle à l’importation des produits industriels: les mesures de souplesse prennent fin le 31 décembre 2020

produits industriels

Les importateurs des produits industriels concernés par le contrôle dans les pays d’expédition ne seront plus autorisés, à partir du 1er janvier 2021, d’effectuer ce contrôle au niveau des postes frontaliers marocains, indique vendredi le ministère de l’Industrie, du commerce et de l’économie verte et numérique.

La possibilité accordée aux importateurs de soumettre au contrôle les produits non munis de certificats de conformité à l’étranger au niveau des postes frontaliers marocains prend donc fin le 31 décembre 2020, précise le ministère dans un communiqué.

Cette souplesse avait été accordée aux importateurs depuis le 19 juin 2020, suite à l’expiration de la période de transition vers le nouveau système du contrôle à l’importation, en raison des contraintes liées au contexte de la Covid-19, note la même source.

Ainsi et conformément au nouveau système de contrôle à l’importation, les opérateurs économiques devront procéder à l’évaluation de la conformité des produits industriels soumis au contrôle normatif à l’importation en procédant au contrôle au niveau des postes frontaliers du Royaume pour différents produits, à savoir, les pneus, les batteries, les garnitures de frein, le vitrage, les éléments filtrants, le câble de commande mécanique pour les pièces de rechanges automobiles, les carreaux céramiques, le ciment, les feuilles d’étanchéité, les produits sanitaires, la robinetterie et les tubes en matière plastique.

Il s’agit, également, du fer à béton pour les produits de construction, les panneaux en bois, le fil machine, les appareils de chauffage à gaz et les chauffe-eaux à gaz, les articles d’habillement autres que les vêtements de travail, les chargeurs pour téléphones portables et les disjoncteurs, les couvertures, les tapis, les moquettes, les tissus d’ameublement et les couches pour bébés.


Pour le reste des produits industriels concernés, le contrôle sera effectué dans les pays d’expédition, souligne le ministère, précisant que les cargaisons expédiées sans certificat de conformité vers le Maroc avant le 1er janvier 2021 pourront être soumises au contrôle à l’arrivée aux postes frontaliers marocains.

( Avec MAP )