Coronavirus: Des chambres affectées aux hôpitaux du Royaume pour recevoir les cas suspects

Coronavirus

Des chambres et des cellules ont été affectées aux hôpitaux de l’ensemble des villes du Royaume pour recevoir les cas suspects de Coronavirus, a souligné, mardi à Rabat, le ministre de la Santé, Khalid Ait Taleb.

Près de 670 lits sont disponibles pour recevoir les cas. De même, le Maroc dispose de tout l’équipement nécessaire pour faire face à ce virus et de professionnels formés pour prendre en charge ce type de maladies“, a affirmé M. Ait Taleb lors d’une conférence de presse.

En réponse à une question sur le choix de l’hôpital Moulay Youssef de Casablanca pour recevoir la personne atteinte du virus, le ministre a affirmé qu’il s’agit d’un établissement référentiel pour ce type de maladies, qui dispose de chambres à basse pression, ce qui empêche l’air de sortir de la pièce où se trouve le patient.

Pour sa part, le directeur de l’épidémiologie et de lutte contre les maladies au ministère de la Santé, Mohamed El Youbi a déclaré: “nous avons affaire à une nouvelle souche du virus Corona possédant plusieurs autres caractéristiques du virus“, notant que “les mesures qui sont prises pour lutter contre ce virus sont liées à l’évaluation des risques, car depuis son apparition, cette évaluation a été revue quotidiennement“.

Concernant le cas confirmé au Maroc, M. El Youbi a souligné que “dans l’avion, la personne en question n’était pas malade“, et que l’inventaire des personnes ayant eu contact avec elle intervient en prévision du “pire scénario possible“, notant que les mesures prises diffèrent selon l’importance du contact avec la personne concernée.


Le ministère de la Santé a annoncé avoir enregistré, lundi soir, un premier cas du nouveau coronavirus confirmé au laboratoire de l’Institut Pasteur-Maroc, d’un Marocain en provenance d’Italie.

Le ministère de la Santé continuera de communiquer avec l’opinion publique, et de l’informer de toutes les nouveautés comme elle le fait depuis l’apparition de cette urgence sanitaire mondiale.