Coronavirus: le point sur la pandémie dans le monde

pandémie

Nouvelles mesures, nouveaux bilans et faits marquants: un point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 dans le monde.

Plus d’un demi-million de personnes sont décédées du Covid-19 aux Etats-Unis depuis le début de la pandémie, selon les chiffres de l’université Johns Hopkins, qui fait référence.

Ce bilan est “déchirant”, a déclaré d’une voix émue le président américain Joe Biden lors d’une allocution depuis la Maison Blanche. Il a aussi ordonné lundi la mise en berne des drapeaux sur l’ensemble des bâtiments fédéraux.

Après plusieurs retards, le gouvernement ukrainien a finalement reçu mardi ses premiers vaccins, 500.000 doses du vaccin AstraZeneca produit par le Serum Institute of India, commercialisé sous le nom de Covishield.

Le pays espère pouvoir lancer l’immunisation des groupes prioritaires prochainement.


L’Afghanistan a lancé mardi la première phase de sa campagne de vaccination, à la portée pour l’instant extrêmement limitée dans un pays ravagé au quotidien par les violences.

Les restrictions draconiennes imposées par Pyongyang pour lutter contre le coronavirus pourraient obliger le Programme alimentaire mondial (PAM) à suspendre ses opérations en Corée du Nord, où la malnutrition fait des ravages, a annoncé mardi l’organisation.

“Des mesures supplémentaires de freinage” de l’épidémie vont être mises en place dans la région de Dunkerque (Nord de la France), ont annoncé mardi à l’AFP les services du Premier ministre français Jean Castex.

L’épidémie connaît une résurgence dans certaines parties du pays qui conduisent l’Etat à territorialiser ses mesures. Lundi, un confinement inédit pour les deux prochains week-ends a été ordonné sur une partie de la Côte d’Azur (Sud-Est).


Le taux de chômage au Royaume-Uni est monté à 5,1% lors des trois mois achevés fin décembre contre 5,0% fin novembre à cause du virus, d’après des chiffres publiés mardi par l’Office national des statistiques (ONS).

C’est 1,3 point de pourcentage de plus qu’un an auparavant quand l’impact économique de la pandémie ne s’était pas encore fait ressentir.

La compagnie aérienne britannique Easyjet a annoncé une envolée de 337% des réservations depuis le Royaume-Uni dans les heures suivant les annonces gouvernementales sur la réouverture progressive de l’économie grâce au reflux du virus.

A la Bourse de Londres, les actions du secteur des voyages étaient en forte hausse mardi, au lendemain des annonces du Premier ministre Boris Johnson, qui ambitionne un retour à la quasi normale pour l’été.


La pandémie a fait plus de 2,47 millions de morts dans le monde depuis fin décembre, selon un bilan établi par l’AFP mardi à 11H00 GMT.

Les Etats-Unis sont le pays ayant enregistré le plus de décès (500.313), devant le Brésil (247.143), le Mexique (180.536), l’Inde (156.463) et le Royaume-Uni (120.757).

Ces chiffres sont globalement sous-évalués. Ils se fondent sur les bilans quotidiens des autorités nationales de santé, sans inclure les réévaluations fondées sur des bases statistiques.

( Avec MAP )