A LA UNESociété

Démenti formel de l’Administration pénitentiaire de Ain Sebaâ aux propos mensongers d’un détenu qui a été relaxé

L’administration pénitentiaire locale d’Ain Sebaâ a déclaré, dans un communiqué que le prisonnier (S A), qui a été libéré ce matin, pesait 95 kilogrammes le 10 février, alors qu’au 3 mai il faisait environ 76 kilogrammes, soit une différence de 19 kilogrammes et non 33 kilogrammes comme il a indiqué dans ses allégations lors de sa grève de faim au sein de l’établissement pénitentiaire.

L’administration a informé qu’ « en réponse aux déclarations faites par le prisonnier (S A), qui a indiqué qu’il a perdu 33 kilogrammes lors de sa grève de faim, le détenu pesait 95 kg, le 10 février 2021, et le 3 mai 2021, il pesait environ 76 kg, soit une différence de 19 kg, et non 33 kg, comme il a été indiqué dans ses déclarations ».

Concernant l’une de ses allégations où il a dit qui « il a été placé dans une cellule contenant 22 personnes pendant ses 4 premiers jours en prison», le communiqué affirme que c’est est une fausse allégation, « car il était initialement placé dans une pièce contenant 5 personnes dans le cadre de l’application de l’isolement sanitaire, avant son transfert en chambre individuelle le 12 février 2021, dans le but de suivre son état de santé, en lien avec son annonce d’entamer une grève de faim.

S’agissant de ce qui a été diffusé autour de « l’empêchement du prisonnier de boire du miel et de ne pas le lui fournir qu’avant sa libération », l’administration de l’établissement pénitentiaire a confirmé que « le concerné a bénéficié le 02 avril 2021, de deux grandes bouteilles de miel, qui lui ont été apportées par le consul américain à Casablanca, et il a également profité de l’acquisition d’un ensemble de produits alimentaire (miel, verveine, huile d’olive) du magasin de la fondation. lls étaient, en fait ses dernières réserves le 05 mai 2021 ».

« Le concerné, lors de sa sortie à l’hôpital le 03 mai 2021, a pris un repas composé de salade et de viennoiseries que lui a fourni l’entreprise spécialisée dans l’alimentation des détenus hospitaliers », affirme l’administration.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page