Dialogue inter-libyen: M. Le Drian salue les efforts “importants” du Maroc

le Drian

Le ministre français de l’Europe et des Affaires étrangères, Jean Yves le Drian, a salué, lundi à Rabat, les efforts “importants” déployés par le Maroc pour la recherche d’une solution à la crise libyenne.

Les efforts importants du Maroc s’inscrivent dans le cadre de la relance du processus politique sous l’égide des Nations unies auquel le Royaume y apporte une “contribution significative”, a relevé M. Le Drian lors d’un point de presse conjoint avec le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, à l’issue de leurs entretiens.

Il a, à cet égard, salué l’accueil par le Royaume des pourparlers inter-libyens à Bouznika, soulignant l’importance que le Maroc soit pleinement une partie prenante de toutes les initiatives internationales concernant la Libye.

Le ministre français a relevé qu’il y a des signaux encourageants dans ce dossier, citant, entre autres, le maintien du cessez-le-feu et l’organisation du forum politique interlibyen à Tunis.

Il a également indiqué que la France entend travailler avec le Maroc pour le renforcement de cette dynamique positive, insistant en outre sur la nécessité de mettre un terme aux ingérences étrangères dans ce pays.


Evoquant le dossier malien, M. Le Drian a mis l’accent sur l’importance que la transition se poursuive dans le respect des engagements qui ont été pris.

La France et le Maroc partagent les mêmes préoccupations à ce sujet et comptent poursuivre leur coordination sur le Mali et le Sahel, a-t-il fait savoir.

Pour sa part, M. Bourita a souligné que le Maroc et la France portent un intérêt particulier à la stabilité de la Libye, rappelant que le Royaume a abrité les pourparlers inter-libyens qui ont permis des avancées.

Il a aussi souligné la nécessité d’exploiter au mieux l’évolution positive que connaît ce dossier notamment avec le cessez-le-feu et le processus politique.


Pour ce qui du Sahel, le ministre a fait savoir que le Maroc et la France se concertent par rapport à la situation au Mali et à la menace terroriste dans la région.

Il a également souligné la convergence de vues entre le Maroc et la France et leur très bonne coordination au niveau multilatéral, rappelant en outre que l’entretien avec le ministre français intervient à la veille de la célébration du 25ème anniversaire du processus de Barcelone.

( Avec MAP )