El Otmani souligne l’importance d’une approche consultative pour l’élaboration des programmes de logement

El Otmani souligne l’importance d’une approche consultative pour l’élaboration des programmes de logement

Le Chef du gouvernement Saâd Dine El Otmani a souligné, mardi à Rabat, l'importance d'adopter une approche consultative et participative dans l’élaboration des nouveaux programmes de logement pour définir les besoins, proposer les projets utiles et réalisables et dépasser les déficiences qui entravent la réussite de certains programmes.

Selon un communiqué du département du Chef du gouvernement, M. El Otmani, qui a présidé la réunion du Conseil de surveillance du groupe Al Omrane, a mis l'accent sur l’intérêt accordé au secteur de l'habitat, eu égard à ses dimensions socio-économiques qui en font un prélude pour réaliser la justice sociale et spatiale et un cadre consacrant le droit constitutionnel à un logement décent qui garantit aux citoyens leur stabilité et leur dignité.

Il a mis en avant, à cet effet, l'appui présenté à ce secteur par l’État à travers les gouvernements successifs, en simplifiant les procédures, mobilisant le foncier public, accordant des incitations fiscales importantes aux promoteurs immobiliers et aux acquéreurs de l'immobilier, en créant un Fonds dédié à l'habitat, ainsi qu'en accordant un intérêt particulier au logement destiné aux couches sociales à revenus limités et à la classe moyenne.

Par ailleurs, le chef du gouvernement a noté que, malgré ces efforts, un grand nombre d'objectifs fixés n'ont pas encore été atteints, notamment en ce qui concerne le programme "villes sans bidonvilles", le programme du logement social et le logement destiné à la classe moyenne, jugeant nécessaire de s'interroger sur les raisons qui ont empêché d'atteindre ces objectifs et explorer les solutions possibles, y compris le réexamen de l’approche adoptée dans l'élaboration des programmes de logement.

→ Lire aussi : Le gouvernement a intensifié ses efforts en matière d’accès à un logement décent

M. El Otmani s'est arrêté ainsi sur les perspectives qui seront permises par l'étude des dispositions du contrat-programme devant être signé entre l'État et le groupe Al Omrane, et ce afin d'activer cette nouvelle approche, en commençant par identifier les partenaires concernés, en l’occurrence les départements ministériels, les collectivités territoriales, les établissements et entreprises publiques et d'autres organismes, et en passant par la mise en place d'une méthodologie consultative et participative efficiente en vue de trouver un consensus sur les objectifs à inclure dans cet accord et sur les obligations des parties contractantes.

Concernant les réalisations au titre de l'année 2018, le chef du gouvernement a salué la sortie du groupe Al Omrane sur le marché financier national pour la première fois, à travers l'émission d'emprunts obligataires et obligations vertes et sociales, dans la mesure où les opérations de souscription ont connu une participation qui a dépassé de huit fois la valeur de souscription fixée, reflétant ainsi le niveau de confiance dont bénéficie le groupe auprès des investisseurs et qui se doit d'être conservé et renforcé.

Il a aussi salué les efforts de tout le personnel du groupe, invitant les intervenants concernés par cette institution publique à caractère transversal, à fournir davantage d'efforts dans le contexte d'une approche globale qui comprend les plus hauts niveaux de coordination, de travail participatif et de convergence des efforts, et ce dans le but de mettre en œuvre tous les projets, avec à leur tête les programmes présentés à SM le Roi Mohammed VI, ainsi que les grands programmes publics, notamment le programme des villes sans bidonville, le programme de réhabilitation et de mise à niveau urbaine, le programme de création de pôles et le programme des nouvelles villes.

Par ailleurs, les membres du Conseil de surveillance ont suivi, lors de cette réunion, un exposé du président du Directoire du groupe Al Omrane, Badr Kanouni, qui a dressé le bilan provisoire des réalisations du groupe au titre de 2018 relatif aux différents programmes d'habitat supervisés par le groupe, indique le communiqué, ajoutant que le Conseil a également approuvé le plan d'action et le budget pour l'exercice 2019.

Ont aussi été approuvés, lors de cette rencontre à laquelle étaient présents le ministre de l’Aménagement du territoire national, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la ville, le ministre délégué auprès du ministre de l'Intérieur et la secrétaire d’État chargé de l’Habitat, les rapports trimestriels présentés par le conseil d'administration, conformément aux dispositions de la loi relatives aux sociétés anonymes.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :